L'histoire

Histoire d'Avenger - Histoire


Vengeur
je

(SwRam : t. 410 ; 1. 210'0" ; b. 40'0" ; dr. 6'0" ; s. 12 mph. ; a. 1 100-pdr. Pr,1 12-pdr. Pr, 4 24 livres sb.)

Le 7 décembre 1863, le ministère de la Guerre transféra à la Marine deux béliers à roues latérales à coque en bois alors en construction à New Albany, Indiana, pour la brigade maritime du Mississippi de l'armée. Ce jour-là, alors qu'il rapportait avoir pris possession de ces navires encore inachevés, le contre-amiral David Dixon Porter, qui commandait alors l'escadron Mississippi pi, proposa de les nommer Avenger and Vindicator.

Le 19 décembre, le plus gros navire, l'Avenger, a été affecté au troisième district de l'escadron, chargé de contrôler le Mississippi entre Natchez, Mississippi, et l'embouchure de la rivière Rouge. Achevé à la fin de février 1864, ce bélier a descendu la rivière Ohio et a été mis en service au Caire, dans l'Illinois, le 29 de ce mois, sous le commandement du lieutenant volontaire par intérim Charles A. Wright.

Le 12 mars, Avenger transportant des dépêches et une cargaison de munitions se dirigea vers l'aval pour rejoindre une puissante force navale que Porter avait récemment menée jusqu'à la rivière Rouge pour coopérer avec les troupes de l'armée puis traversant la Louisiane dans une direction généralement nord-ouest vers Shreveport. Les principaux objectifs de la campagne de la rivière Rouge étaient : l'établissement d'un pied-à-terre de l'Union au Texas pour affaiblir la force confédérée à l'ouest du Mississippi, l'entrave à l'interventionnisme français au Mexique et l'acquisition de coton pour les usines textiles inactives dans le nord.

Cependant, lorsque l'Avenger atteignit un point situé à seulement six milles au-dessous du Caire, il rencontra un vapeur marchand remontant dont le pilote tenta de le dépasser du mauvais côté du ruisseau. Les deux navires sont entrés en collision et l'Avenger a subi des dommages considérables sur son côté tribord. Bien qu'il ait pu continuer seul le Mississippi, le bélier a perdu près d'une journée à Memphis en cours de réparation. Son voyage en aval a également révélé des défauts dans sa machinerie qui ont ralenti sa progression, mais il a finalement atteint l'embouchure de la rivière Rouge le 16. Là, les ordres de Porter l'attendaient qui l'enjoignaient de retourner au nord avec des messages. Après le charbonnage, il a fait route le 17 et est revenu au Caire le 23.

Là, le rapport de Wright sur ses difficultés d'ingénierie a donné lieu à une étude du navire. Les inspecteurs ont recommandé qu'un ensemble de ventilateurs soit installé pour augmenter l'efficacité de ses chaudières. Alors que ce travail était effectué par le navire de réparation Samson, il a été découvert que les chaudières du port du navire étaient gravement brûlées et nécessitaient des réparations. Après que des remèdes temporaires aient été apportés, l'Avenger est entré dans la rivière Rouge le 2 avril en transportant des messages en amont. Deux jours plus tard, elle prenait poste à l'embouchure de la Rivière Noire et, le 7, elle entrait dans la Ouachita dans une expédition commandée par le Lt. Comdr. Jaynes P. Foster dans le bélier Lafayette. Les navires de guerre de l'Union ont remonté cet affluent jusqu'à la ville d'Ouachita et ont confisqué quelque 3 000 balles de coton ; libéré 800 nègres ; et a brûlé le palais de justice à Monroe, Louisiane, le dépôt de chemin de fer là-bas, et un pont sur le ruisseau. Ils ont arrêté la Ouachita le 12 et sont retournés dans le Mississippi lorsqu'ils ont appris que le célèbre commandant de cavalerie confédérée, le major général Nathan Bedford Forrest, avait attaqué Fort Pillow, Tenn.

Foster, accompagné d'Avenger et de Choctaw, a remonté le Mississippi pour vérifier Forrest. Cependant, à Memphis, il apprit qu'après avoir pillé Fort Pillow, le redoutable raider sudiste avait abandonné la forteresse déchue de l'Union et s'était retiré à l'intérieur des terres. Par conséquent, Avenger, qui souffrait de problèmes de moteur, était libre de rester à Memphis pour des réparations qui ont duré jusqu'à la fin avril.

Le bélier est ensuite retourné à l'embouchure de la rivière Rouge où il a été affecté à la garde de la barge charbonnière qui y était stationnée. Elle a été relevée par la Nymphe le 3 mai et s'est rendue à l'embouchure de la Rivière Noire avec des barges de charbon supplémentaires en remorque. Là, il fut de nouveau relevé et remonta la rivière pour rejoindre Forest Rose en patrouille à proximité du fort de Russy. À ce fort, Avenger a échangé des coups de feu avec des tireurs d'élite du Sud le 12 mai; et elle et son époux ont engagé l'ennemi plusieurs fois pendant qu'ils continuaient des patrouilles le long de la rivière pendant les cinq jours suivants.

Le bélier est retourné à l'embouchure de la rivière Rouge le 17 mai pour charbonner, puis a continué en aval jusqu'à Simmesport pour embarquer le général de division Nathaniel P. Banks, le commandant des forces armées impliquées dans l'expédition de la rivière Rouge, pour le passage à la Nouvelle-Orléans. L'avancée de ses troupes avait été stoppée à la bataille de Pleasant Hill et une pénurie de munitions, de ravitaillement et d'eau l'avait contraint à se retirer.

En mai, l'Avenger était stationné à Morganza, Louisiane, et effectuait des missions de blocus entre Morganza et Donaldsonville jusqu'en novembre, lorsqu'elle reçut l'ordre d'aider à patrouiller le Mississippi entre Vicksburg et Natchez, Mississippi.

Le 21 novembre 1864, après avoir repéré un esquif traversant la rivière à Bruinsburg, Mississippi, Avenger bombarda la région et envoya une équipe de débarquement à terre qui trouva de la contrebande dissimulée dans le sous-bois. La partie de débarquement a capturé plusieurs soldats confédérés et a confisqué 154 fusils à baïonnette et plusieurs esquifs et chariots. Elle a continué à opérer dans le Mississippi

et, en mars 1865, était stationné au large de Cole's Creek pour empêcher les troupes confédérées et les fournitures de traverser la rivière. Les patrouilles se sont intensifiées fin avril et début mai dans le but de capturer Jefferson Davis, qui tentait de s'échapper à travers le Mississippi. Après que le président de la Confédération vaincue a été capturé en Géorgie le 10 mai, les forces navales employées dans les fonctions de blocus ont été progressivement réduites.

En juillet 1865, l'Avenger est envoyé à Mound City où il est désarmé le 1er août. Vendu aux enchères publiques là-bas le 29 novembre 1865 à Cutting & Ellis, l'ancien bélier a été documenté sous le nom de Balize le 16 avril 1867 et a commencé à servir à partir de la Nouvelle-Orléans en tant que navire marchand. Le paquebot a continué ses opérations commerciales jusqu'en 1871.


Seconde Guerre mondiale : Grumman TBF Avenger

Le Grumman TBF Avenger était un bombardier-torpilleur développé pour l'US Navy qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Capable de transporter une torpille Mark 13 ou 2 000 livres de bombes, l'Avenger est entré en service en 1942. Le TBF était l'avion monomoteur le plus lourd utilisé dans le conflit et possédait un formidable armement défensif. Le TBF Avenger a participé à des engagements clés dans le Pacifique tels que les batailles de la mer des Philippines et du golfe de Leyte et s'est avéré très efficace contre les sous-marins japonais.


Les Vengeurs

Un cri du haut-parleur perce l'air, suivi de la voix neutre du répartiteur : "Nous avons un appel à l'action".

Le chef de vol sprinte vers la piste, suivi par d'autres pilotes et membres d'équipage. En moins de deux minutes, trois Grumman TBM Avengers ont tiré et l'avion de tête commence à rouler. Je ferme les yeux et écoute le refrain montant et descendant des moteurs radiaux Wright R-2600 de 1 950 chevaux. Je peux imaginer ce rugissement sur un pont de porte-avions alors que l'escadron se préparait au combat dans la mer des Philippines il y a 57 ans. Bientôt ces sons ne seront plus qu'un souvenir.

Nous sommes en effet à l'aéroport de Miramichi, une ancienne base de l'Aviation royale canadienne dans l'est du Nouveau-Brunswick, près du golfe du Saint-Laurent. Les Avengers, soigneusement peints en blanc et gris avec des extrémités d'ailes jaunes, sont des pétroliers, les derniers survivants de leur race. Ils s'alignent près de grands réservoirs de stockage au bord de la rampe, où 625 gallons américains d'ignifugeant - une suspension de colorant rouge, d'engrais, d'argile et d'eau - sont rapidement pompés dans des réservoirs de soute à bombes. Un par un, ils décollent, grimpent à environ 1 500 pieds et disparaissent au-dessus de l'horizon sud en route vers un incendie de forêt nouvellement signalé.

Le 15 décembre 1941, le prototype Avenger effectua son premier vol réussi. Les premiers modèles de production, sortis de la chaîne au début de 1942, étaient des TBF (“F” étant la désignation de l'US Navy pour Grumman Aircraft, le constructeur). En 1943, Eastern Aircraft, une division de General Motors à Trenton, New Jersey, a commencé à les fabriquer simultanément sous forme de tunneliers. En 1944, l'Est prit entièrement le relais. En septembre 1945, lorsque la production a cessé, 9 837 Avengers avaient été livrés.

Construit selon les spécifications strictes de la Marine en tant que bombardier-torpilleur pour remplacer le Douglas Devastator obsolète, l'Avenger transportait un équipage de trois personnes : pilote, navigateur/radioman et second machiniste/tireur de tourelle. Ses baies internes pouvaient transporter des bombes de 500 livres ou une torpille de 2 000 livres.

L'Avenger a joué un rôle majeur dans la défaite de la flotte japonaise dans chaque campagne dans le Pacifique Sud. Le long des routes maritimes de l'Atlantique Nord, les Avengers opérant à partir de porte-avions d'escorte sont passés à l'offensive contre les sous-marins allemands, rendant la mer plus sûre pour les navires marchands. À la fin de la guerre, les pilotes en étaient venus à apprécier la robustesse et la stabilité du combattant aguerri, qui pouvait subir des punitions féroces tout en rentrant chez lui. Parmi certains pilotes, cependant, son apparence disgracieuse lui a valu le surnom de "turquie".


L'Âge des Célestes

La race puissante connue sous le nom de Célestes est née dans les premiers jours de l'univers. Ces êtres ont été forgés à partir de la soi-disant «lumière vivante», qu'ils utilisaient pour manipuler la matière elle-même et créer leurs propres corps. Il est possible que ce soient les êtres qui ont "forgé" les Infinity Stones dans leur forme actuelle. Ils ont certainement pris possession de la pierre de puissance, et le collectionneur a montré des images des célestes l'utilisant pour juger des mondes et des civilisations entiers.

Le sort final des Célestes n'est pas clair, mais il semble probable que d'autres races se sont soulevées pour leur faire la guerre. Les Célestes ont été pratiquement éteints, avec juste des fragments de leurs corps laissés derrière un crâne gigantesque qui deviendrait finalement l'installation minière Knowhere. Il ne restait qu'un dernier Céleste, l'être nouveau-né qui viendrait s'appeler Ego.

Selon le collectionneur, la pierre de puissance a été brièvement acquise par un groupe d'êtres inférieurs, qui ont utilisé son pouvoir pendant quelques instants avant d'être consommé. Il est possible qu'ils l'aient utilisé contre les Célestes et que ces êtres extraterrestres monstrueux aient été détruits par leur propre arme. La pierre de puissance a finalement été sécrétée sur la planète Morag.


L'histoire d'Avengers contre X-Men


Les Avengers combattent les X-Men depuis les jours sacrés de l'âge d'argent. Dans cette fonctionnalité, nous revenons sur certains des affrontements les plus mémorables entre ces équipes et sur l'impact de ces batailles sur les événements de Avengers contre X-Men.

Round+1+–+Le+Premier+Bataille

Année: 1968
Comme on le voit dans: Vengeurs Vol. 1 #53

La fin des années 2760 était probablement le point le plus bas de la franchise X-Men. Les ventes étaient en baisse, il n'y avait pas d'équipe créative régulière à proprement parler, et les joyeux mutants n'avaient tout simplement pas les héros suivants comme Spider-Man et les Fantastic Four.

Avez-vous lu The Avengers [1963] ?

Alors, quelle meilleure façon de stimuler l'intérêt pour une équipe en difficulté que de les faire combattre les Avengers ? Le premier affrontement majeur entre ces deux équipes a eu lieu dans Avengers # 53. Le conflit est survenu lorsque Magneto est revenu et a forcé ses enfants à faire défection des Avengers et à rejoindre sa Confrérie des Evil Mutants. Les deux équipes de super-héros se sont présentées pour combattre le Maître du magnétisme et, naturellement, ont fini par se battre à la place.

Un match entre la liste complète des Avengers de la fin des années 2760 et les X-Men originaux aurait été injuste étant donné que le premier comprenait des puissances comme Iron Man et Thor et le dernier consistait en un enfant qui lançait des boules de neige et un gars avec des ailes . Heureusement pour les X-Men, ils ont affronté une escouade des Avengers considérablement réduite composée uniquement de Black Panther, Goliath, Wasp et Hawkeye.

Malheureusement, les X-Men étaient sur le point de faire l'expérience de la capacité de Black Panther à détruire complètement tous les adversaires. Panther a rallié son équipe et les a menés à une victoire décisive sur les X-Men (un résultat rare dans ce genre de team-ups). Mais Magneto a finalement obtenu ce qui allait arriver, car il a été trahi par Toad et est apparemment mort lorsque sa forteresse insulaire a explosé.

Gagnant: Les Vengeurs

Round+2+–+Les+Avengers+vs.+Magneto

Année: 1987
Comme on le voit dans: Les X-Men contre les Avengers TPB

Quelle différence deux décennies peuvent faire. Alors que les X-Men flirtaient avec l'annulation en 1968, ils étaient maintenant au sommet du peloton des super-héros au moment où leur prochaine bagarre majeure avec les Avengers se déroulait.

Encore une fois, Magneto a été l'étincelle qui a alimenté le feu. Au cours de cette période, Magneto était devenu le leader des X-Men en l'absence de Xavier et tentait sérieusement de se réformer. Mais sa réputation déjà fragile a pris un autre coup lorsque l'astéroïde M a commencé à s'effondrer et à faire pleuvoir la destruction sur Terre. Les États-Unis et la Russie montrent un moment rare de coopération pendant la guerre froide et envoient leurs super-équipes respectives pour transporter Magneto.

Le combat qui a suivi a suffi à combler plusieurs problèmes cette fois. Cela a aidé que toutes les parties aient plus de puissance de feu qu'auparavant. L'équipe de Magneto comprenait Rogue, Wolverine, Storm et Havok. Les Avengers comprenaient Captain Marvel, Captain America, Thor, She-Hulk et Black Knight. Pendant ce temps, les Russes ont envoyé une équipe comprenant Crimson Dynamo, Darkstar et Ursa Major.

Avec des ennemis les assiégeant des deux côtés, les X-Men n'ont jamais vraiment eu de chance dans ce combat. Le but ultime de Magneto est devenu d'échapper à ses agresseurs et d'utiliser un casque spécial qu'il a récupéré pour reconnecter psychiquement l'humanité et éliminer ses préjugés contre les mutants. Mais après l'avoir testé sur Captain America, il s'est rendu compte A) que Cap n'a de préjugés contre personne d'autre que les nazis, et B) que "A" sur son front ne signifie pas, en fait, "France".

Face à ces vérités, Magneto s'est rendu et s'est préparé à subir son procès devant le tribunal mondial. Mais bien qu'il ait été déterminé que ses crimes n'étaient tout simplement pas punissables, ce combat n'a fait que nuire davantage à Magneto et a encore plus reculé les relations entre humains et mutants.

Gagnant: Les Vengeurs

Round+3+–+Sangs

Année: 1993
Comme on le voit dans: Avengers/X-Men : Bloodties TPB

Cette magnéto. Il est capable de déclencher un conflit entre les X-Men et les Avengers même en état de mort cérébrale et dans le coma. Bloodties se sont déroulés peu de temps après les événements du crossover Fatal Attractions. La dernière offre de pouvoir de Magneto a conduit à la défection de Colossus, à la mort imminente de Wolverine et à Xavier en essuyant l'esprit de son vieil ami.

Le vrai coupable ici était l'ancien traître acolyte Fabian Cortez de Magneto. Cortez a provoqué le déclenchement de la guerre civile sur l'île de Genosha, puis a kidnappé la petite-fille de Magneto, Luna, dans l'espoir d'une assurance contre un homme qui n'était pas exactement en forme de vengeance. Malheureusement pour lui, les parents de Luna l'étaient et ils ont enrôlé les X-Men et les Avengers pour la sauver.

Bloodties n'était pas vraiment une bataille entre ces deux équipes, bien que l'histoire et les illustrations chaotiques puissent parfois le faire croire. Le conflit s'est concentré principalement sur la chasse à Luna et la bataille éventuelle avec Exodus lorsque le héraut de Magneto s'est présenté pour tuer à la fois Cortez et sa proie. Ainsi, aucune des deux parties n'a vraiment gagné à la fin, bien que les Avengers aient été moins bien lotis après avoir perdu le soutien de l'ONU.

Gagnant: Ni

Round+4+–+Ultime+Guerre

Année: 2003
Comme on le voit dans: Ultimate X-Men Vol. 5 – Ultime Guerre TPB

Les X-Men et les Avengers ont réussi à rester à peu près seuls après Bloodties, à part l'équipe occasionnelle pour combattre Onslaught et autres. La prochaine confrontation majeure a eu lieu dans l'Ultimate Universe plutôt que dans le Marvel U habituel. Mais, comme toujours, Magneto était à blâmer pour les deux équipes qui se sont battues.

À la fin de la deuxième année de la course Ultimate X-Men de Mark Millar, Magneto avait récemment retrouvé ses souvenirs après avoir été anéanti par Xavier. Il a immédiatement cherché à se venger. Nick Fury voulait savoir pourquoi Xavier avait caché le terroriste le plus détesté du monde.

La plupart de Ultimate War voit les X-Men échapper aux Ultimates, mais les deux équipes s'affrontent finalement dans une série de batailles en tête-à-tête dans le dernier numéro. Malheureusement pour les X-Men, leur jeunesse et leur inexpérience l'ont montré. Même Wolverine a été abattu par un Captain America qui n'a pas peur de se battre salement. Xavier et plusieurs de ses étudiants ont finalement été capturés, les X-Men restants étant restés pour affronter Magneto et racheter leurs noms.

Gagnant: Les Ultimes

Round+5+–+Le+Combat+Pour+Scarlet+Sorcière

Année: 2004-2012
Comme on le voit dans: Avengers: Disassembled HC, House of M HC, Avengers: The Children's Crusade HC

Au sein de l'univers Marvel régulier, le prochain grand conflit Avengers / X-Men est survenu lorsque Scarlet Witch est devenu détraqué. C'est vrai, si ce n'est pas Magneto qui suscite des ennuis entre les deux plus grandes franchises de Marvel, ce sont ses enfants embêtants.

Les problèmes ont commencé dans Avengers: Disassembled lorsque les pouvoirs hexagonaux de Scarlet Witch sont devenus incontrôlables et ont entraîné la mort de plusieurs membres de l'équipe. Magneto s'est présenté pour l'emmener à Genosha, mais dans House of M, les deux équipes se sont réunies pour discuter d'une solution plus permanente. Devraient-ils la tuer pour éviter plus de chaos et de mort ? Quel groupe – Avengers ou mutants – a le dernier mot sur son sort ?

Avant que l'argument philosophique puisse devenir physique, cependant, la réalité a été modifiée et la Maison de M est née. Dans cette réalité alternative, les mutants étaient l'espèce dominante et la famille Magneto régnait en maître. Les X-Men et les Avengers se sont associés pour sauver la situation, mais le résultat final a été que Wanda a éliminé le gène mutant et mis hors tension la grande majorité des mutants du monde.

Depuis, cet événement a été la force motrice des livres X-Men. Mais ce n'est que jusqu'à ce que Avengers: The Children's Crusade arrive que les tensions entre les Avengers et les X-Men se sont à nouveau réchauffées. Dans cette histoire récemment terminée, les Young Avengers ont rejoint Magneto et se sont lancés à la recherche de la sorcière écarlate disparue. Plusieurs factions de X-Men et Avengers sont apparues sur les lieux pour se battre et se chamailler.

Les héros ont trouvé Wanda en Latveria de tous les lieux, et se sont fiancés au docteur Doom pas moins. Doom est devenu le bouc émissaire des récents méfaits de Wanda et a eu un autre bref flirt avec la toute-puissance avant d'être vaincu. Les Avengers et les X-Men se sont finalement contentés de laisser Scarlet Witch être. Mais Cyclope a donné un dernier avertissement - une perte de contrôle de plus, et les X-Men n'hésiteraient pas à la tuer.

Gagnant: Ni

Round+6+–+Dark+X-Men+and+<a+class=ɺutolink'+href='https://comics.ign.com/objects/142/14295016.html'>Dark+Avengers</ un>

Année: 2009
Comme on le voit dans: Dark Avengers/Uncanny X-Men : Utopia TPB

Les habitants de l'univers Marvel ont la mémoire très courte, ce qui est la seule explication pour laquelle ils célèbrent l'idée que le Bouffon vert prenne la relève en tant que meilleur flic américain. "Dark Reign" de Norman Osborn a augmenté d'un cran lorsqu'il a décidé de détourner son attention des Avengers souterrains et de se tourner vers les X-Men.

Une émeute entre des mutants de San Francisco et le groupe militant Humanity Now a fourni une excuse parfaite à Osborn pour envoyer des troupes. Soudain, les X-Men ont été entraînés dans une bataille contre l'imposteur d'Osborn, les Avengers – Venom, Ares, Moonstone, Bullseye et Daken parmi eux. Après avoir remporté l'escarmouche initiale, Osborn a rapidement décidé de former sa propre équipe de X-Men officiellement sanctionnée, avec Emma Frost comme reine noire.

Mais Cyclope avait ses propres plans. Son coup de maître consistait à soulever l'épave de l'astéroïde M de la mer et à la déclarer paradis insulaire pour tous les mutants. Après que la plupart des Dark X-Men d'Osborn l'ont trahi et ont fait défection du côté des Cyclopes, les deux parties ont eu une bataille finale royale sur Utopia. Réalisant que ses Avengers étaient au milieu d'un désastre de relations publiques, Osborn s'est retiré et a essayé de transformer le combat en une victoire pour l'humanité. Mais comme nous l'avons établi, les gens de Marvel U sont stupides, alors ils l'ont cru.

Gagnant: Les Vengeurs (selon Osborn)

Round+7+–+Tous+Enfer+Pauses+Lâche

Année: 2012
Comme on le voit dans: Avengers contre X-Men #0-12

Le dernier affrontement entre les équipes est une continuation directe du conflit House of M. Cyclops et ses X-Men ont fait confiance à une mutante nommée Hope, croyant qu'elle est la clé pour restaurer la race mutante. Mais maintenant, Cyclops a découvert que Hope avait un lien direct avec la Phoenix Force.

Les X-Men et les Avengers entreront en conflit lorsqu'ils découvriront que la Phoenix Force se rend sur Terre pour revendiquer Hope comme nouvel hôte. L'objectif de Cyclops est d'utiliser Hope pour accomplir son destin et sauver la race mutante. L'objectif de Captain America est simplement de mettre fin à ce qu'il considère comme une menace pour la Terre. Pendant ce temps, Wolverine et ses X-Men sont pris au milieu, Wolverine déchiré entre sa loyauté envers les Avengers et ses amis mutants.


La question est de savoir s'il y aura un vainqueur ultime dans cette bataille, ou si les deux équipes seront obligées de mettre de côté leurs différences et de combattre un ennemi commun alors que ces mash-ups se déroulent généralement.

Avengers vs X-Men démarre demain avec la sortie du numéro 0. Les X-Men sont-ils en retard pour une victoire décisive contre les Avengers ? Ou Cyclope a-t-il enfin besoin de sa prime ? Faites-nous savoir pour qui vous enracinez cette fois en publiant dans la section commentaires ci-dessous.


Histoire du modèle Dodge Avenger

Le dévoilement de voitures, camions et VUS entièrement nouveaux et redessinés chez un concessionnaire près de chez vous pour 2019. Prévisualisez de nouveaux modèles spécifiques pour un aperçu plus approfondi de ce qui est à venir ou parcourez les photos pour voir ce qui sera remanié de chaque constructeur automobile .

Le nom Avenger est apparu pour la première fois en 1995 en remplacement du coupé sport Dodge Daytona. Basé sur la même structure que la berline Stratus, le coupé deux portes Dodge Avenger se distinguait également par sa partie avant. Pour 1998, l'Avenger était équipée d'un moteur quatre cylindres de 2,0 litres économe en carburant ou d'un moteur V6 de 2,5 litres développant 163 chevaux.

Pour 2001, le coupé intermédiaire à deux portes Dodge a été rebaptisé Stratus, ce qui a entraîné une dormance de la plaque signalétique Avenger pendant sept ans. En 2008, Dodge a abandonné la Stratus et a ressuscité le nom Avenger pour sa berline intermédiaire redessinée. De style similaire à la Dodge Charger, la berline Avenger 2008 est disponible en modèles SE, SXT et R/T.

Les modèles SE et SXT de la Dodge Avenger étaient proposés avec au choix un moteur quatre cylindres de 2,4 litres ou un moteur V6 de 2,7 litres. Sur le modèle Avenger R/T 2008 adapté aux performances, un V6 de 3,5 litres produisant 235 chevaux associé à une transmission automatique à six vitesses avec AutoStick était de série. Le moteur six cylindres équipant la Dodge Avenger R/T 2008 offrait également aux acheteurs l'option d'une transmission intégrale.

L'option de transmission intégrale a été abandonnée après l'année modèle 2009. Des composants extérieurs uniques et des roues de 18 pouces permettent d'identifier davantage le modèle R/T. Tous les modèles de la Dodge Avenger comprenaient un régulateur de vitesse, un télédéverrouillage, un lecteur CD et la climatisation. Les options disponibles sur la Dodge Avenger comprenaient le contrôle automatique de la température, des sièges en cuir et une boîte à gants refroidie Chill Zone.

En 2011, un moteur V6 Pentastar de 3,6 litres développant 283 chevaux a été introduit dans l'Avenger via le niveau de finition Heat. Depuis son introduction sur le marché, la Dodge Avenger a connu un passage réussi dans la catégorie NHRA Pro Stock. Le nom Avenger a également été aligné sur le programme de stock-cars Dodge NASCAR Sprint Cup Series en 2007 lors du déploiement des spécifications du véhicule de course Car of Tomorrow.


[L'histoire d'Avenger Field à Sweetwater, Texas]

Article sur l'histoire d'Avenger Field, où les femmes pilotes de l'armée de l'air se sont entraînées pendant la Seconde Guerre mondiale.

Description physique

Informations sur la création

Créateur : Inconnu. Date de création : inconnue.

Le contexte

Cette article fait partie de la collection intitulée : National WASP WWII Museum et a été fournie par le National WASP WWII Museum à The Portal to Texas History, un référentiel numérique hébergé par les bibliothèques de l'UNT. Il a été vu 196 fois, dont 29 le mois dernier. Plus d'informations sur cet article peuvent être consultées ci-dessous.

Personnes et organisations associées à la création de cet article ou à son contenu.

Créateur

Fourni par

Musée national WASP WWII

Situé à Avenger Field dans le comté de Nolan au Texas, le WASP World War II Museum s'engage à préserver l'héritage des Women Airforce Service Pilots (WASP) de la Seconde Guerre mondiale. En tant que musée pédagogique, il présente des archives, des expositions et des histoires orales qui relatent une période importante de l'histoire où les femmes ont osé briser les barrières et contribuer à la victoire.

Nous contacter

Informations descriptives pour aider à identifier cet article. Suivez les liens ci-dessous pour trouver des articles similaires sur le portail.

Titres

  • Titre principal: [L'histoire d'Avenger Field à Sweetwater, Texas]
  • Titre de la série :Collection du Pioneer County City Museum (PCCM)

La description

Article sur l'histoire d'Avenger Field, où les femmes pilotes de l'armée de l'air se sont entraînées pendant la Seconde Guerre mondiale.

Description physique

Sujets

Mot-clé

En-têtes de sujet de la Bibliothèque du Congrès

Structure de navigation des bibliothèques de l'Université du Texas du Nord

Langue

Type d'élément

Identifiant

Numéros d'identification uniques pour cet article dans le portail ou d'autres systèmes.

  • No d'accession ou de contrôle local: WASP_2013-01-867Q-29
  • Clé de ressource d'archivage: arche:/67531/metapth1029683

Collections

Cet article fait partie des collections suivantes de documents connexes.

Musée national WASP WWII

Donnant vie à l'histoire des Women Airforce Service Pilots, ces archives représentent le rôle de l'école de pilotage dans la formation des femmes pilotes pour piloter des avions militaires et montrent comment les WASP ont répondu socialement et professionnellement aux nouveaux défis posés par la guerre. Sont inclus des documents financiers, des photographies, des albums, de la correspondance, des journaux de bord et des manuels de vol.

Consortium des bibliothèques d'Abilene

Comprenant des milliers de journaux, de photographies, d'enregistrements sonores, de dessins techniques et bien plus encore, cette collection diversifiée raconte l'histoire du Texas à travers la préservation et l'exposition de ressources précieuses.

Collection Seconde Guerre mondiale

Ces documents se concentrent sur la Seconde Guerre mondiale et l'immédiat après-guerre de la fin des années 1940. En plus des matériaux créés au cours de la période, les matériaux peuvent inclure des études modernes et des œuvres commémoratives sur l'époque.


Grumman Avenger au service américain

Le Grumman TBF/TBM Avenger était le seul bombardier torpilleur utilisé par l'US Navy de l'été 1942 jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, bien qu'il ait servi plus souvent de bombardier de niveau conventionnel que de bombardier torpilleur. Il a été utilisé par les principaux porte-avions de la flotte, les porte-avions d'escorte dans l'Atlantique et le Pacifique et par le US Marine Corps.

Marine américaine dans le Pacifique

Les premiers avions de production ont été affectés au VT-8, l'escadron de torpilles servant à bord de l'USS frelon (CV-8). L'avion est arrivé trop tard pour rejoindre l'escadron avant le frelon sont partis pour le Pacifique, et après avoir travaillé, ils ont fait un vol épique à travers le Pacifique pour tenter de rattraper leur porte-avions, atteignant l'île Midway juste avant la bataille. Les débuts au combat de l'Avenger ont eu lieu pendant la bataille de Midway et ont été assez désastreux. Les six appareils partent à l'attaque de la flotte japonaise, mais cinq sont abattus. L'avion survivant est revenu à Midway en boitant avec une roue et les portes de la soute à torpilles ouvertes, des commandes très limitées, le mitrailleur mort et le troisième membre d'équipage blessé. Aucune de leurs torpilles n'a touché une cible. Heureusement, ce désastre initial n'a pas été causé par un défaut de l'avion, mais par son utilisation en petit nombre contre la flotte japonaise bien défendue.

L'Avenger est très vite devenu le seul bombardier-torpilleur en service aux États-Unis. La vitesse de ce changement n'était pas entièrement intentionnelle, mais les batailles de la mer de Corail et de Midway avaient coûté à l'US Navy la plupart de ses Devastators TBD-1 opérationnels. Un escadron a été perdu avec l'USS Lexington à la mer de Corail. VT-3, VT-6 et VT-8 ont tous pris part à la bataille de Midway, mettant fin au combat avec seulement quatre avions opérationnels entre eux. Cela n'a laissé que onze TBD-1 dans le Pacifique et huit dans l'Atlantique.

Les unités dévastées ont été réformées aux États-Unis et ont été équipées de nouveaux TBF-1 Avengers. En août, deux mois seulement après Midway, chaque escadron de torpilles embarqué sur un porte-avions américain dans le Pacifique était équipé du nouvel avion.

Les nouvelles unités participent au débarquement à Guadalcanal le 7 août. VT-3 activé Entreprise, VT-7 allumé Guêpe et VT-8 sur Saratoga ont été utilisés pour soutenir les atterrissages, bien qu'ici, ils aient agi comme des bombardiers de niveau conventionnels plutôt que des bombardiers torpilleurs, ce qui est bien un signe des choses à venir.

L'Avenger a finalement été utilisé dans son rôle prévu, en tant que bombardier-torpilleur embarqué, pendant la bataille des Salomon orientales (24-25 août 1942). Cela a vu VT-3 sur Entreprise et le Frelon Vol de torpilles, opérant à partir de Saratoga, s'affrontent avec trois porte-avions japonais faisant partie d'une force menaçant les lignes de communication avec les Marines à Guadalcanal. Même ici, l'utilisation initiale de l'Avenger était un avion de reconnaissance, transportant deux bombes de 500 livres. Le 24 août, deux avions du VT-3 trouvèrent le porte-avions léger japonais Ryûjo, et a fait un attentat à la bombe sur elle. Les quatre bombes ont raté.

Une fois que la nouvelle de cette observation a atteint la flotte américaine, une force de frappe de 28 bombardiers en piqué SBD Dauntless et de huit TBF-1 Avengers a été lancée depuis Saratoga. Sept Avengers ont atteint leurs cibles et cinq ont attaqué le porte-avions. Parmi ceux-ci, un a marqué un coup sûr, tandis que deux autres étaient possibles. Le porte-avions japonais a également été touché par un certain nombre de bombes et a coulé. Au cours de la bataille, trois Avengers ont été perdus à cause de l'action ennemie, deux ont manqué de carburant et deux ont été largués après avoir subi de lourds dommages.

Après la bataille, le VT-3 a signalé que son nouvel avion était un grand succès et qu'il avait « de nombreuses possibilités en tant qu'avion de combat, avion de patrouille aérienne intérieure et intermédiaire, et en tant que bombardier planeur », bien que plus de canons aient été demandés, et apparaîtraient avec le TBF-1C/TMB-1C.

Vingt-neuf Avengers étaient disponibles lors de la bataille des îles Santa Cruz (26-27 octobre 1942), à partir de VT-6 sur frelon et VT-10 sur Entreprise. Les Entreprise's Les Avengers se sont impliqués dans une bataille de rencontre avec une force de frappe de porte-avions japonais et ont subi de lourdes pertes avant de lancer une attaque infructueuse sur leurs cibles. Frelon Les Vengeurs ont attaqué le Ton, mais n'a également pas réussi à marquer des coups sûrs. Leur voyage de retour a été difficile - six ont été forcés d'abandonner lorsqu'ils ont manqué de carburant, et un autre a été abattu par des combattants japonais de retour. Le pire était à venir - le frelon a été touché par des bombardiers en piqué D3A 'Val' et des bombardiers-torpilleurs B5N 'Kate', et a été coulé, tandis que le Entreprise a également été endommagé.

199 Avengers sur cinq porte-avions d'attaque, cinq porte-avions légers et huit porte-avions d'escorte participèrent aux invasions de Makin et Tarawa entre le 10 novembre et le 10 décembre 1943.

Une force encore plus importante de 247 Avengers sur six porte-avions d'attaque, six porte-avions légers et huit porte-avions d'escorte aida à soutenir les attaques contre Majuro, Kwajalein et Eniwetok dans les îles Marshall entre le 29 janvier et le 23 février 1944.

L'ampleur de l'effort de guerre américain est devenue évidente lors de la bataille de la mer des Philippines du 19 au 24 juin 1944. Deux ans plus tôt, lors des dernières grandes batailles aéronavales, les Américains avaient pu déployer trois porte-avions. Le 13 juin 1944, le vice-amiral Marc Mitscher disposait de quinze porte-avions avec 900 appareils, dont sept porte-avions et sept porte-avions légers transportant des Avengers, pour un total de 185 appareils opérationnels. Le Task Group 52, avec huit porte-avions d'escorte, transportait 83 autres Avengers. La bataille a été déclenchée par l'invasion américaine de Saipan et a vu neuf porte-avions japonais attaquer la flotte. Les Avengers n'ont joué aucun rôle dans le célèbre "Marianas Turkey Shoot" du 19 juin. Deux porte-avions japonais ont été coulés par des sous-marins, laissant sept intacts pour tenter de s'échapper vers l'ouest, bien que leurs précieux groupes aériens soient détruits.

Le 20 juin, la flotte américaine consacre tous ses efforts à retrouver la flotte de l'amiral Ozawa. Finalement, en fin de journée, la flotte japonaise a été retrouvée et 54 Avengers ainsi que 162 F6F Hellcats, SB2C Helldivers et SBD Dauntlesses, ont été envoyés pour les attaquer. Une féroce bataille aérienne s'est développée au-dessus des porte-avions japonais, mais les défenseurs ont été débordés.

Malgré la taille de la force d'attaque américaine, les résultats de l'attaque ont été décevants. Les Avengers du VT-24 ont réussi à couler le porte-avions Salut avec des torpilles, mais la plupart étaient armés de bombes de 500 livres, et bien que les porte-avions Chiyoda et Zuikaku ont été endommagés, ils ont réussi à s'échapper.

This was only a temporary respite for the Japanese. After a few preparatory operations the Americans returned to the Philippines, landing on Leyte. Task Force 38 had nine attack and eight light carriers, with 236 Avengers, although USS Princeton was lost early in the operation. These Avengers were used to make a series of attacks on Okinawa and Formosa on 10-16 October 1944, before moving on to attack Japanese positions on the Philippines on 18-19 October.

The Japanese saw this attack as their last chance to force the decisive fleet battle they had been seeking since Midway. Their plan involved fleets sailing from Singapore and from Japan, with the once-might carrier force demoted to the role of a decoy. This was Admiral Ozawa's Main Force, sailing from Japan with the carriers Chitose, Chiyoda, Zuikaku et Zuiho, but only 100 aircraft. The real damage was to be done by Admiral Kurita's First Striking Force, which contained seven battleships, including the Musashi et Yamato, the two biggest battleships ever built.

The Japanese plan was a partial success. On 24 October the Americans discovered Kurita's fleet and pummelled it. Six carriers were involved in the attacks. Les Musashi was hit by nineteen torpedoes from Avengers, and at 7.35pm she sank. Admiral Kurita decided to delay his attack until the night of 24-25 October, and withdrew temporarily. This move was discovered by the Americans, and helped convince Admiral Halsey that this threat had been dealt with.

At 3.40pm the Japanese carrier force was found by US scout planes. The Japanese had shown a very impressive ability to replace lost aircraft in the past and Halsey had no way to know that the carriers posed no real threat. Task Force 38, with the fleet carriers and light carriers, moved north to deal with this potentially very serious threat.

TF 38's Avengers played a major part in the four main attacks launched on 25 October, sinking or helping to sink all four Japanese carriers. Les Chitose was sunk during the first attack. Les Chiyoda was hit and damaged so badly during the second attack that she was abandoned. Les Zuikaku, the last surviving carrier from the force that had attacked Pearl Harbor, was damaged during the first attack and sunk by three torpedoes from Avengers of VT-19 during the third attack. Les Zuiho was also damaged during the first attack and sunk during the third.

In theory Task Group 77's eighteen carriers carried a powerful force of 187 Avengers and 292 fighters - the fact that the Avengers were operating from escort carriers rather than fleet carriers had no impact on their performance. However the escort carriers had a limited amount of storage space for ammunition, and they were carrying normal bombs and rockets, intended to support the troops on Leyte, rather than the torpedoes and armour piercing bombs they needed against the Japanese battleships and cruisers.

Kurita had not been expecting to find any aircraft carriers off Leyte, but early on the morning of 25 October his fleet ran into the six escort carriers of Admiral Sprague's Task Unit 77.4.3. Sprague's only option was to head south towards the other two escort groups, while launching every aircraft he had in an attempt to distract the Japanese. Many of his Avengers were launched without bombs or torpedoes loaded, but they managed to convince Kurita that he was facing a much more powerful force than he really was. The aircraft from 'Taffy Three', combined with more from 'Taffy Two' as that second task unit came into range and with the determined attacks of Sprague's destroyer screen, eventually convinced Kurita to abandon the attack. Even so two carriers had been lost - the Gambier Bay to gunfire and the St Lo by a kamikaze, and three destroyers had been sunk. Three of the Japanese light cruisers had been so badly damaged by bombs from the Avengers that they had to be abandoned, although forty-two Avengers were lost.

The next American target was Iwo Jima. Immediately before the invasion of that island Task Force 38, with fourteen fast carriers and 201 Avengers (including new TBM-3s in five squadrons), sailed for Japan, launching a series of raids around Tokyo on 16-17 February 1945. The same carriers then took part in the invasion of Iwo Jima, attacking Japanese positions on the island.

Task Force 58 was also involved in the invasion of Okinawa, and one final battle with a major element of the Japanese surface fleet. This was the giant battleship Yamato, which was dispatched towards Okinawa on 7 April on a suicide mission. She never reached her destination. Instead 300 aircraft from Task Force 58 attacked her while she was still over 200 miles away, scoring 18 torpedo hits on the battleship. Bien que le Yamato was still afloat when the attacks ended, she was mortally wounded and capsized and exploded.

Towards the end of the war the Avengers of Task Force 38 (under Halsey) took part in a series of air strikes on the Japanese Home Islands that lasted from 10 July until the end of the war.

Towards the end of the war the Avenger became increasingly superfluous. The single-seat fighter bombers, in particular the Hellcat and Corsair, were able to carry the same payload of standard bombs or rockets at higher speeds, although over shorter distances, than the Avenger, while the decreasing number of Japanese ships found at sea reduced the need for a torpedo bomber. Indeed the Avenger spent far more time operating as a level bomber than as a torpedo bomber, at least in part because of severe problems with the main American air-launched torpedo. The Helldiver began to replace it in some VT and VA squadrons, and after the end of the war it was quickly phased out as an attack aircraft, in favour of a new generation of single-seat naval attack aircraft.

This didn't end the Avenger's active career. Its large bomb bay proved to be ideal for conversion to a wide range of alternative roles and versions of the Avenger served as both the hunter and killer in anti-submarine warfare (-3W and -3S), and as a transport aircraft designed to carry supplies and personnel onto aircraft carriers at sea (-3R) amongst other things.

méditerranéen

Twenty seven TBF-1s took part in Operation Torch, operating with VGS-26 (USS Sangaman), VGS-27 (USS Sawannee) and VGS-29 (USS Santé). Many of the crews were very inexperienced, and the squadrons suffered heavy losses, but they did help to silence several heavy gun batteries and three aircraft from VGS-27 became the first Avengers to sink a submarine when they destroyed a Vichy French submarine.

Escort Carriers - Anti-Submarine Warfare

The Avenger was used extensively from American escort carriers during the Battle of the Atlantic (and briefly by the British, although the Swordfish remained the aircraft of choice on the smaller carriers).

The first US escort carrier to enter the fray was USS Bogue, which formed the centre-piece of an escort group made up of ex-First World War destroyers. Les Bogue received Composite Air Wing Nine (VC-9) with twelve Wildcats and eight TBF-1 Avengers, armed with bombs and depth bombs. She entered service in March 1943, and escorted three convoys in March and April, without any success. However this early experience did give the new group some valuable experience. It was realised that more Avengers were needed, and the compliment of aircraft was changed to nine Wildcats and twelve Avengers. A more active search pattern was developed, covering the area to the front and sides of the convoy in an attempt to find U-boats as they were approaching a convoy.

The new tactics paid off in May 1943, when the Bogue was escorted convoy ON-184 heading from the UK to the US. On 21 May U-231 was attacked, and was forced to return to base for repairs. On the following day four submarines were attacked. The third, U-305, was also forced home for repairs, and the fourth, U-569, was scuttled after two damaging attacks. Two more sinkings followed in June, and by the end of the war VC-9 had eight confirmed kills out of the thirty achieved by the composite air wings, making it the most successful of them.

In July VC-9 claimed more kills, while VC-13 on USS Coeur and VC-29 on USS Santé claimed their first victories. Six U-boats were sunk, and the air gap began to be closed. The month also saw the first use of the Mk 24 Fido torpedo, when on 14 July one sank U-160 after homing in on its engines.

The majority of Avenger U-boat kills came during 1943. Only nine was achieved during 1944, ending with the destruction of U-1229 by USS Bogue. The year also saw the only US carrier sunk during the Battle of the Atlantic, when on 29 May the Île Block was sunk by U-549.

The fall in victories during 1944 actually marked the Allied victory in the Atlantic. The wolf packs had been withdrawn by Donitz, and the targets simply weren't there any more. In 1944, with the help of the Avengers, the U-boat threat became more of a nuisance.

Escort carriers carrying Avengers also played a part in the anti-submarine war in the Pacific, with most action coming during 1945. The Japanese used their submarines in a different way to the Germans, focusing on attacks on American warships, so most of the six fleet submarines sunk by escort carriers in the Pacific were sunk during the major battles - in the Philippine Sea, at Iwo Jima and at Okinawa.

Combattant de la nuit

Although the Avenger was not used as a night-fighter in its own right, it was used to control more suitable fighters in the dark. The theory was that a radar-equipped Avenger would operate with two F6F Hellcats. The radar operator in the Avenger would guide the Hellcats onto their targets, and they would complete the interception.

The first test of this idea was fairly disastrous. It involved Edward 'Butch' O'Hare, already a famous fighter ace. In November 1943 he was on the Entrepriseduring operations in the Gilbert Islands. The carrier was being attacked at night by G4M 'Bettys', and so on 26 November O'Hare, his Wingman and an Avenger took to the air. The first two interceptions demonstrated one problem with the concept - it turned out to be easier for the radar equipped Avenger to shoot down the G4Ms than to put the fighters in the right place. The third fight demonstrated a second, rather more dangerous problem - it was not always possible to be sure who you were shooting at. As the Hellcats returned to the Avenger ready to intercept a new wave of attacks a fire fight broke out between the Avenger and a Betty. O'Hare was caught in the crossfire, probably hit by Japanese bullets and killed.

Night Bomber

The Avenger was more successful as a night bomber. The concept was developed by William I Martin, the commander of VT-10 on the Entrepriseafter her 1943 refit. The existing airborne radar in the Avenger could detect ships at up to 50 nautical miles, far enough away to be useful. By the start of 1944 Martin was ready to test out his ideas in practise, although a broken elbow prevented him from taking part in the first raid himself. This was a night attack on Truk carried out by twelve Avengers on the night of 16-17 February 1944, each armed with four 500lb bombs. Thirteen Japanese ships were either sunk or so badly damaged that they had to be beached

Three carriers - Indépendance (CVL-22), Saratoga (CV-3)and Entreprise (CV-6)- operated either as dedicated night carriers or with a full night squadron onboard. Les Indépendance was first, gaining VT(N)-41 in October 1944 with the TBF/M-1D. These were replaced by TBM-3Ds in February 1945, but soon after this the carrier reverted to day operations. VT(N)-41 did much of its flying during the day, but did gain valuable experience in night operations.

Les Saratoga was next to operate at night, with dedicated day and night squadrons allowing her to provide 24-hour support for the troops on Iwo Jima. VT(N)-53 provided the night-time cover, until on 21 February the Saratoga was very badly damaged by four kamikaze aircraft and had to be withdraw.

Les Entreprise stepped in to fill the gap, bringing William Martin back into night operations. He was now commander of VT(N)-90, which had formed in August 1944 with 27 'D' type Avengers, modified for night operations. Les Entreprise also had VF(N)-90, with nineteen F6F-5N night fighters and eleven standard F6F-5s. Together the two squadrons formed Air Group 90(N) on the Entreprise in January 1945.

In the week after Saratoga was damaged the Entreprise provided night cover, flying just over half of her sorties after dark. Les Entreprise continued to operate at night until she too was badly damaged by a kamikaze attack in mid-April and forced to return to the United States for repairs.

One more night squadron entered combat before the end of the war, VT(N)-91 on USS Bon Homme Richard, beginning in June 1945 and remaining in service until the end of the war.

Corps des Marines des États-Unis

The Avenger was used by a number of Marine Corps squadrons, both on land and from a number of dedicated aircraft carriers. At first these squadrons were designation as VMSB squadrons (Strike Bombers), but they were soon renamed as VMTB squadrons (Torpedo Bombers). The first to enter combat was VMSB-131 which reached Henderson Field with its TBF-1s just in time to take part in the last major Japanese offensive.

The Marine Avengers achieved their first major success during the Naval Battle of Guadalcanal in mid-November 1942. At this point VMSB-131 was operating alongside VT-10 (normally based on the Entreprise) and VT-8. On 13 November all three squadrons took part in a series of attacks on the Japanese battleship Hiei, claiming ten torpedo hits from twenty-six launched, and sinking the battleship. Another success came on the next day when aircraft from VT-10 and VMSB-131 sank the cruiser Kinugasa. There were rare examples of Marine Corps Avengers making torpedo attacks - most of the time they used bombs and rockets to support the Marines or depth charges and rockets while on anti-submarine patrols, and they may not have used torpedoes at all after leaving the Solomon Islands.

One year after VMSB-131 made its debut on Guadalcanal, VMTB-143, 232 and 233 took part in the fighting on Bougainville, operating from Torokina air strip. The same three units then took part in the prolonged series of attacks on the Japanese airfields and harbour at Rabaul, allowing that strong Japanese base to be neutralised and leapfrogged.

In July 1944 VMTB-131 and VMTB-242 took part in the fighting in the Mariana Islands, providing air support of Guam and Tinian respectively.

In August 1944 VMTB-134 took part in the invasion of Peleliu, operating from airfields that were virtually on the front line.

In March 1945 VMTB-242 was still based on Tinian, but the war had moved on to Iwo Jima. The squadron took off to make the 800 mile trip to Iwo Jima, planning to land on the island if an airstrip had been secured or on a nearby carrier if not. They were eventually able to land on the island, providing air support for the ground troops. At the end of the campaign they flew anti-submarine patrols from the island, then returned to Tinian, before eventually returning to the US.

The Marine Avengers also played a part in the invasion of Okinawa, where from April 1945 VMTB-131 and VMTB-232 provided air support for the group troops and patrolled the surrounding seas.

Marine Corps Carriers

Four aircraft carriers operated with Marine Corps squadrons embarked. USS Île Block carried VMTB-233 during the battle of Okinawa and for attacks on the Ryukyu Islands. USS Gilbert Island had VMTB-143 during the Okinawa campaign and then took part in the attack on Balikpapan. USS Vella Gulf had VMTB-234, operating in the Central Pacific and attacking Pagan and Rota. Finally USS Cape Gloucester operated VMTB-132 in the East China Sea.

Another four Marine-manned carriers were planned for Operation Olympic - the invasion of Japan - but the end of the war meant that they were not needed.

The Avenger had a very impressive track record during the Second World War. Japan lost 19 aircraft carriers after it entered service, and the Avenger contributed to twelve of them. The Avenger was also involved in the sinking of six of eleven battleships and nineteen of forty-one cruisers lost by the Japanese, as well as twenty five destroyers. The Avenger also carried out numerous attacks on Japanese bases, ground attack missions to support Allied troops and anti-submarine patrols, both in the Pacific and in the Atlantic.


Quoi Vengeur les dossiers de famille trouverez-vous?

There are 252 census records available for the last name Avenger. Like a window into their day-to-day life, Avenger census records can tell you where and how your ancestors worked, their level of education, veteran status, and more.

There are 13 immigration records available for the last name Avenger. Les listes de passagers vous permettent de savoir quand vos ancêtres sont arrivés aux États-Unis et comment ils ont effectué le voyage - du nom du navire aux ports d'arrivée et de départ.

There are 113 military records available for the last name Avenger. For the veterans among your Avenger ancestors, military collections provide insights into where and when they served, and even physical descriptions.

There are 252 census records available for the last name Avenger. Like a window into their day-to-day life, Avenger census records can tell you where and how your ancestors worked, their level of education, veteran status, and more.

There are 13 immigration records available for the last name Avenger. Les listes de passagers vous permettent de savoir quand vos ancêtres sont arrivés aux États-Unis et comment ils ont effectué le voyage - du nom du navire aux ports d'arrivée et de départ.

There are 113 military records available for the last name Avenger. For the veterans among your Avenger ancestors, military collections provide insights into where and when they served, and even physical descriptions.


The Marvel universe

The shared storytelling palette known as the Marvel universe was unveiled in 1961, when Goodman responded to the growing interest in superhero books by commissioning writer Stan Lee and artist Jack Kirby to create the Fantastic Four. With the release of Fantastic Four non. 1 (November 1961), readers were introduced to a superheroic setting that was, nevertheless, rooted in the real world. Lee and Kirby attempted to make their comic book characters more original by allowing them to interact with each other in a realistic fashion, including heroes often fighting or arguing with each other. This trend continued with a flood of other superhero characters introduced by Marvel Comics during the early 1960s, including Spider-Man, the Incredible Hulk, and the X-Men. Lee wrote the majority of Marvel’s books during that time, and Jack Kirby and Steve Ditko were the most important and influential artists.

This more realistic approach to characterizations built up Marvel’s reputation and began to attract university-age readers. Stories also began to deal with social issues such as pollution, race relations, and drug abuse. A Spider-Man story arc from 1971 dealing with drug abuse had to be published without the approval of the Comic Code Authority—the self-regulatory body that had policed comic content since 1954—despite the fact that it was portraying drug use in a negative light. This caused the Comic Code Authority to revise its policy in such matters.

The late 1960s and early 1970s saw a new generation of creative talent emerge at Marvel. In 1967 Jim Steranko began to write and draw stories featuring secret agent Nick Fury in the anthology book Strange Tales. Steranko was influenced in his work by James Bond films and the psychedelic and Op art movements, and the resulting stories melded groundbreaking visuals with equally innovative storytelling techniques. Writer Chris Claremont and artist John Byrne began a long collaboration on The Uncanny X-Men in 1975. The pair revitalized the flagging series with characters such as Wolverine and complex story arcs that soon made the X-Men franchise one of Marvel’s best sellers.

In 1985 Mark Gruenwald started a critically acclaimed 10-year run as the writer of Capitaine Amérique. That same year he also began the miniseries Squadron Supreme (1985–86), a deconstructionist take on superheroes that preceded Alan Moore’s graphic novel Veilleurs, published by DC Comics. The 1980s also saw Frank Miller’s stint on Daredevil, which took that book in a darker and grittier direction, reviving sagging sales and making it one of Marvel’s best sellers. In 1988 Todd MacFarlane began a popular run as artist on L'incroyable homme-araignée. Four years later MacFarlane and a number of other popular artists, including Jim Lee, Erik Larsen, and Rob Liefeld, left Marvel to found rival Image Comics, a company that allowed creators to retain the copyrights of their characters.

During the 1990s and early 2000s a new wave of writers, including Brian Michael Bendis (Daredevil, Les Vengeurs), Jonathan Hickman (Fantastic Four), and Ed Brubaker (Capitaine Amérique), became well known for their mature and sometimes controversial takes on Marvel’s characters. The 2010s saw the emergence of another new wave of talent, with writer Matt Fraction and artist David Aja turning in a visually arresting run on Hawkeye, longtime Spider-Man writer Dan Slott teaming with artist Mike Allred for a bold take on a classic character in Silver Surfer, and writer G. Willow Wilson and artist Adrian Alphona breaking new ground with their critically acclaimed Mme Marvel.


Les Vengeurs

A screech from the loudspeaker pierces the air, followed by the matter-of-fact voice of the dispatcher: “ We have an action call .”

The flight leader sprints to the flightline, followed by other pilots and aircrew. Within two minutes, three Grumman TBM Avengers have fired up, and the lead airplane begins to taxi. I close my eyes and listen to the rising and falling chorus of 1,950-horsepower Wright R-2600 radial engines. I can imagine this roar on a carrier deck as the squadron prepared for battle in the Philippine Sea 57 years ago. Soon these sounds will be only a memory.

We are, in fact, at Miramichi Airport, a former Royal Canadian Air Force base in eastern New Brunswick, near the Gulf of St. Lawrence. The Avengers, neatly painted in white and gray with yellow wingtips, are tankers, the last working survivors of their breed. They line up by large storage tanks at the edge of the ramp, where 625 U.S. gallons of fire retardant—a slurry of red dye, fertilizer, clay, and water—are rapidly pumped into bomb bay tanks. One by one they take off, climb to about 1,500 feet, and vanish over the southern horizon on their way to a newly reported forest fire.

On December 15, 1941, the Avenger prototype made its first successful flight. The first production models, coming off the line in early 1942, were TBFs (“F” being the U.S. Navy’s designation for Grumman Aircraft, the manufacturer). In 1943, Eastern Aircraft, a division of General Motors in Trenton, New Jersey, began to manufacture them simultaneously as TBMs. In 1944 Eastern took over entirely. In September 1945, when production ceased, 9,837 Avengers had been delivered.

Built to strict Navy specifications as a torpedo bomber to replace the obsolete Douglas Devastator, the Avenger carried a crew of three: pilot, navigator/radioman, and machinist’s mate/turret gunner. Its internal bays could carry 500-pound bombs or a 2,000-pound torpedo.

The Avenger played a major role in defeating the Japanese fleet in every campaign in the South Pacific. Along North Atlantic shipping lanes, Avengers operating off escort carriers went on the offensive against German U-boats, making the sea safer for merchant ships. By the end of the war, pilots had come to appreciate the ruggedness and stability of the seasoned battler, which could take savage punishment and still make it home. Among some pilots, though, its ungainly appearance earned it the nickname “turkey.”

List of site sources >>>


Voir la vidéo: MARVELS AVENGERS fr - FILM JEU COMPLET (Janvier 2022).