L'histoire

Croiseur composite Huan T'ai


Croiseur composite Huan T'ai

Les Huan T'ai était le troisième d'une série de croiseurs légers construits en Chine pour la flotte chinoise de Nanyang, et est resté en service pendant quinze ans avant de se perdre dans une collision avec le paquebot impératrice des Indes.

Les trois croiseurs de construction chinoise étaient tous de construction composite, avec des cadres en fer commandés en Allemagne et une coque en bois. Ils avaient un seul entonnoir et pouvaient faire 15 nœuds à la vapeur lors de leur première construction. Au moment où ils ont été achevés, les navires de construction composites étaient déjà obsolètes et la flotte du nord de la Chine (Peiyang) avait déjà reçu un croiseur protégé, le Tsi Yuen. Deux croiseurs similaires ont été construits en Allemagne, avec des coques en acier (Nan Tchen et Nan Shui), étaient donc un peu moins vulnérables.

Les Kai Chi avait été armé de fusils Krupp. Les Huan T'ai et son navire jumeau Ching Ch'ing utilisé à la place des canons à chargement par brèche Armstrong, remplaçant les deux canons de 8 pouces du Kai Chi avec trois canons de 7 pouces. Deux des canons de 7 pouces étaient transportés dans des flotteurs montés juste devant l'entonnoir et le troisième était sur le pont de la dunette. Ils transportaient également quatre canons BL de 4,7 pouces sur la bordée, deux à l'arrière et un à l'avant, et deux tubes lance-torpilles Whitehead de 14 pouces, transportés au milieu du navire.

Les Huan T'ai a été achevé en 1887 et a rejoint la flotte de Nanyang.

Au lendemain de la guerre sino-japonaise de 1894-95, le Huan T'ai a fait remplacer ses canons de 7 pouces par deux canons à tir rapide de 6 pouces dans les flotteurs et un canon à tir rapide de 4,7 pouces sur le pont de la dunette.

Après la guerre, la Chine a perdu Port Arthur, mais la pression internationale a obligé le Japon à la lui rendre. Les Huan T'ai faisait partie d'un escadron de la flotte de Nanyang qui a brièvement restauré la présence chinoise dans ses eaux du nord, avant que de nouvelles pressions internationales ne l'obligent à céder Port Arthur aux Russes et Wei-Hai-Wei à la Grande-Bretagne.

Dans la nuit du 17 août 1902, le Huan T'ai était en route pour Hong Kong lorsqu'elle a changé de cap pour éviter une jonque. En même temps la doublure impératrice des Indes (5 905 t, 16 nœuds) passait. Le paquebot le plus lourd a tranché le croiseur vieillissant à 14 nœuds, et au début du 18 août, le Huan T'ai a coulé, emportant avec elle une grande partie de son équipage.

Pinyin

Huang Tai

Déplacement

2 100 t

Vitesse de pointe

15-17 nœuds

Longueur

250 pieds

Largeur

36 pieds

Armement tel que construit

Trois pistolets Armstrong BL de 7 pouces
Sept 40 livres BL gns
Deux tubes lance-torpilles

Complément d'équipage

200-300

Posé

12 janvier 1884

Lancé

novembre 1886

Complété

30 août 1887

Perdu dans une collision

17 août 1903


Page d'accueil

Bienvenue sur le wiki de War Thunder ! War Thunder est un jeu militaire en ligne multiplateforme pour Windows et Linux PC, Mac, PS4, PS5, Xbox One et Xbox Series X|S dédié aux avions de combat, aux véhicules terrestres et aux forces navales. Ici, vous pouvez en apprendre davantage sur les mécanismes du jeu et comment utiliser les véhicules dans des batailles virtuelles. Vous pouvez également lire sur l'histoire de véhicules célèbres. Nous avons déjà 3 517 articles sur notre Wiki.

 
[Mise à jour] "Ciel rouge"
Le rang VII pour l'aviation, le tout nouveau viseur du commandant pour les véhicules sélectionnés, la caméra de chasse aux obus navals et près de 30 nouvelles machines rejoignent le jeu ! Deux nouveaux emplacements, de nouveaux effets pour l'explosion nucléaire, des sons mis à jour et bien plus encore !
 
Passe de combat : « Athlétisme de force »
Battle Pass, la saison III "Strength Athletics" est maintenant en ligne ! Découvrez les tonnes de prix et de récompenses nouveaux et uniques maintenant disponibles !
 
[Poisson d'avril] Bob Semple est là !
Le légendaire char Bob Semple, venez l'expérimenter maintenant !
 
[Mise à jour] « Grève Ixwa »
Une nouvelle ligne de forces terrestres sud-africaines, le premier jet à voilure variable et plus de 30 nouveaux véhicules rejoignent le jeu ! Nouvel emplacement, missiles air-sol tactiques et un HUD pilote ainsi que de nouveaux effets graphiques, des sons de tirs pour les avions et bien plus encore !
 
[Mise à jour] "Pistes chaudes"
De nouveaux éléments visuels accompagnent les véhicules les plus récents de la mise à jour "Hot Tracks", y compris l'introduction de l'arbre technologique des hélicoptères italiens !

Vous pouvez accéder à la fenêtre "Battle Pass" via le bloc promotionnel sur le côté droit de la fenêtre du hangar.

 
Guerre mondiale. Saison : Route vers l'Ouest
La troisième saison de World War commence le 1er juillet et sera disponible jusqu'au 20 juillet ! Les années les plus tendues de la guerre froide sont présentées dans deux nouveaux scénarios. Les joueurs participeront à la guerre de Yom Kippour et pourront se battre pour la suprématie dans le Fulda Gap en utilisant l'histoire alternative. Nous avons mis à jour des articles sur les missions d'hélicoptères et ajouté des articles détaillés sur les nouveaux scénarios et la nouvelle saison.
 
Réticules de visée créés par l'utilisateur
Vous pouvez désormais créer des viseurs personnalisés pour de nombreux véhicules et même des classes de véhicules entières. Affinez votre viseur universel ou celui qui convient à plusieurs véhicules en fonction des informations de l'article retravaillé du Wiki War Thunder.
 
[Mise à jour] "Starfighters"
War Thunder : Starfighters, une toute nouvelle mise à jour majeure qui présente la flotte italienne, des hélicoptères japonais, plusieurs avions à réaction emblématiques, dont la célèbre famille F-104 ! De nouveaux véhicules terrestres, des cartes retravaillées ainsi que de nombreuses améliorations, correctifs et une pléthore d'autres surprises vous attendent !
 
Marieur
Nous avons considérablement mis à jour et simplifié l'article concernant le matchmaking - l'un des mécanismes les plus importants qui crée des sessions de jeu pour vous, les joueurs. Si vous ne savez pas encore comment cela fonctionne, il est fortement recommandé de le lire dès maintenant.
 
Le Landkreuzer P. 1000 Ratte, venez y jouer maintenant !
Le Landkreuzer P. 1000 Ratte est disponible pour jouer maintenant, vraiment, ce n'est pas une blague !
 
[Mise à jour] "Viking Fury"
L'arbre au sol de l'arbre technologique suédois a été déchaîné sur War Thunder ! De plus, de nouveaux jets et mécaniciens d'aviation ont été ajoutés pour que les pilotes puissent les utiliser !
 
[Mise à jour] "Vent du Nord"
Les Suédois jouent avec un arbre technologique complet de l'aviation dans War Thunder, ainsi que leurs premiers fils sur le terrain avec le nouvel arbre technologique au sol !

La mise à jour ouvre également l'arbre technologique chinois à tous les joueurs.

 
War Thunder : programme de partage de wiki
War Thunder Wiki est fier d'annoncer le Wiki Share Program pour que les joueurs soient récompensés pour leurs contributions sur le Wiki ! Veuillez visiter la page et la page d'annonce pour plus de détails!
 
[Mise à jour] "Vision nocturne"
War Thunder s'éteint dans la mise à jour 1.91 "Vision nocturne" le 11 septembre 2019 ! Voir la nouvelle page de mise à jour sur le wiki pour tout le buzz qui se passe dans cette mise à jour !
 
Wiki War Thunder : Concours de guides courts
Un allié bien entraîné ne commet pas d'erreurs évidentes au combat. Ils sont un atout et vous aideront plutôt sur votre chemin vers la victoire. Comment peut-on espérer un allié bien entraîné ? Eh bien, le meilleur professeur de votre allié pourrait être vous après avoir participé au concours de guides courts de l'équipe War Thunder Wiki !
 
[Mise à jour] "Marine impériale"
La marine impériale japonaise des mers du Pacifique est enfin apparue dans War Thunder dans la mise à jour 1.89 du 29 mai 2019 !

Les points de recherche, les coûts d'achat, les coûts de réparation et les coûts de coque ont été modifiés !

Présentation des véhicules terrestres de rang VII avec des M1A1 Abrams et le Leopard 2A5 ! Cela s'accompagne de la croissance des avions de rang VI, y compris la nouvelle fléchette la plus rapide dans le ciel, le Mitsubishi T-2 et les hélicoptères français. La flotte a également gagné de nouveaux croiseurs et destroyers à utiliser !

Le radar est peut-être le nouveau mécanisme le plus excitant ! Permettant la détection et le suivi de cibles aériennes pour l'élimination !

Cet événement durera de 15h00 GMT le 21 février à 07h00 GMT le 11 mars.

Cet assortiment sera disponible jusqu'au 28 février !

Les Italiens ont désormais leur propre arbre technologique des forces terrestres !

Les jets supersoniques sont désormais de la partie pour les avions de rang VI ! A commencer par le F-100D pour les Américains, le MiG-19PT pour les Russes, et le Javelin pour les Britanniques !


Contenu

Précurseurs aux tests de QI Modifier

Historiquement, avant même que les tests de QI ne soient conçus, il y avait eu des tentatives pour classer les gens en catégories d'intelligence en observant leur comportement dans la vie quotidienne. [21] [22] Ces autres formes d'observation comportementale sont encore importantes pour valider les classifications basées principalement sur les résultats des tests de QI. La classification de l'intelligence par observation du comportement en dehors de la salle de test et la classification par test de QI dépendent de la définition de "l'intelligence" utilisée dans un cas particulier et de la fiabilité et de l'erreur d'estimation dans la procédure de classification.

Le statisticien anglais Francis Galton a fait la première tentative de créer un test standardisé pour évaluer l'intelligence d'une personne. Pionnier de la psychométrie et de l'application de méthodes statistiques à l'étude de la diversité humaine et à l'étude de l'hérédité des traits humains, il croyait que l'intelligence était en grande partie un produit de l'hérédité (par laquelle il n'entendait pas les gènes, bien qu'il ait développé plusieurs pré -Théories mendéliennes de l'hérédité particulaire). [23] [24] [25] Il a émis l'hypothèse qu'il devrait exister une corrélation entre l'intelligence et d'autres traits observables tels que les réflexes, la prise musculaire et la taille de la tête. [26] Il a mis en place le premier centre de tests mentaux au monde en 1882 et il a publié des "Enquêtes sur la faculté humaine et son développement" en 1883, dans lesquels il a exposé ses théories. Après avoir rassemblé des données sur une variété de variables physiques, il n'a pas été en mesure de montrer une telle corrélation et il a finalement abandonné cette recherche. [27] [28]

Le psychologue français Alfred Binet, avec Victor Henri et Théodore Simon a eu plus de succès en 1905, quand ils ont publié le test Binet-Simon, qui se concentrait sur les capacités verbales. Il était destiné à identifier le retard mental chez les écoliers [29], mais en contradiction spécifique avec les affirmations des psychiatres selon lesquelles ces enfants étaient « malades » (pas « lents ») et devraient donc être retirés de l'école et soignés dans des asiles. [30] Le score de l'échelle Binet-Simon révélerait l'âge mental de l'enfant. Par exemple, un enfant de six ans qui réussissait toutes les tâches habituellement accomplies par les enfants de six ans, mais rien au-delà, aurait un âge mental correspondant à son âge chronologique, 6,0. (Fancher, 1985). Binet pensait que l'intelligence était multiforme, mais relevait du jugement pratique.

De l'avis de Binet, il y avait des limites avec l'échelle et il a souligné ce qu'il considérait comme la diversité remarquable de l'intelligence et la nécessité subséquente de l'étudier en utilisant des mesures qualitatives plutôt que quantitatives (White, 2000). Le psychologue américain Henry H. Goddard en a publié une traduction en 1910. Le psychologue américain Lewis Terman de l'Université de Stanford a révisé l'échelle Binet-Simon, qui a abouti à l'échelle d'intelligence Stanford-Binet (1916). Il est devenu le test le plus populaire aux États-Unis pendant des décennies. [29] [31] [32] [33]

Facteur général (g) Éditer

Les nombreux types de tests de QI incluent une grande variété de contenus d'articles. Certains items du test sont visuels, tandis que beaucoup sont verbaux. Les items du test varient d'être basés sur des problèmes de raisonnement abstrait à se concentrer sur l'arithmétique, le vocabulaire ou les connaissances générales.

Le psychologue britannique Charles Spearman a réalisé en 1904 la première analyse factorielle formelle des corrélations entre les tests. Il a observé que les notes scolaires des enfants dans des matières scolaires apparemment sans rapport étaient positivement corrélées et a estimé que ces corrélations reflétaient l'influence d'une capacité mentale générale sous-jacente qui entrait dans la performance sur toutes sortes de tests mentaux. Il a suggéré que toutes les performances mentales pourraient être conceptualisées en termes d'un seul facteur de capacité générale et d'un grand nombre de facteurs de capacité spécifiques à une tâche. Spearman l'a nommé g pour « facteur général » et étiqueté les facteurs ou les capacités spécifiques pour des tâches spécifiques s. [34] Dans toute collection d'items de test qui composent un test de QI, le score qui mesure le mieux g est le score composite qui a les corrélations les plus élevées avec tous les scores des items. Typiquement, le "g-loaded" score composite d'une batterie de tests de QI semble impliquer une force commune dans le raisonnement abstrait à travers le contenu des éléments du test. [ citation requise ]

Sélection militaire des États-Unis pendant la Première Guerre mondiale

Pendant la Première Guerre mondiale, l'armée avait besoin d'un moyen d'évaluer et d'affecter les recrues aux tâches appropriées. Cela a conduit au développement de plusieurs tests mentaux par Robert Yerkes, qui a travaillé avec les principaux héréditaires de la psychométrie américaine - dont Terman, Goddard - pour écrire le test. [35] Le test a généré une controverse et beaucoup de débat public aux États-Unis. Des tests non verbaux ou de « performance » ont été développés pour ceux qui ne parlaient pas anglais ou étaient soupçonnés de simulation. [29] D'après la traduction par Goddard du test Binet-Simon, les tests ont eu un impact sur la sélection des hommes pour la formation des officiers :

. les tests ont eu un impact important dans certains domaines, en particulier dans la sélection des hommes pour la formation des officiers. Au début de la guerre, l'armée et la garde nationale entretenaient neuf mille officiers. Au final, deux cent mille officiers présidaient, et les deux tiers d'entre eux avaient commencé leur carrière dans des camps d'entraînement où les tests étaient appliqués. Dans certains camps, aucun homme ayant obtenu un score inférieur à C ne pouvait être pris en considération pour la formation d'officier. [35]

1,75 million d'hommes ont été testés au total, faisant des résultats les premiers tests écrits d'intelligence produits en masse, bien que considérés comme douteux et non utilisables, pour des raisons telles que la grande variabilité de la mise en œuvre des tests dans les différents camps et des questions testant la familiarité avec la culture américaine plutôt que intelligence. [35] Après la guerre, la publicité positive promue par les psychologues de l'armée a contribué à faire de la psychologie un domaine respecté. [36] Par la suite, il y a eu une augmentation des emplois et du financement en psychologie aux États-Unis. [37] Des tests d'intelligence de groupe ont été développés et sont devenus largement utilisés dans les écoles et l'industrie. [38]

Les résultats de ces tests, qui réaffirmaient à l'époque le racisme et le nationalisme contemporains, sont considérés comme controversés et douteux, ayant reposé sur certaines hypothèses contestées : que l'intelligence était héréditaire, innée, et pouvait être reléguée à un seul nombre, les tests ont été édictés systématiquement , et les questions de test testent en fait l'intelligence innée plutôt que de subsumer des facteurs environnementaux. [35] Les tests ont également permis de renforcer les récits chauvins dans le contexte d'une immigration accrue, ce qui peut avoir influencé l'adoption de l'Immigration Restriction Act de 1924. [35]

L.L. Thurstone a plaidé en faveur d'un modèle d'intelligence qui incluait sept facteurs indépendants (compréhension verbale, maîtrise des mots, facilité des nombres, visualisation spatiale, mémoire associative, vitesse de perception, raisonnement et induction). Bien qu'il ne soit pas largement utilisé, le modèle de Thurstone a influencé les théories ultérieures. [29]

David Wechsler a produit la première version de son essai en 1939. Il est progressivement devenu plus populaire et a dépassé le Stanford-Binet dans les années 1960. Il a été révisé plusieurs fois, comme c'est souvent le cas pour les tests de QI, pour intégrer de nouvelles recherches. Une explication est que les psychologues et les éducateurs voulaient plus d'informations que le score unique du Binet. Les dix sous-tests ou plus de Wechsler l'ont fourni. Une autre est que le test de Stanford-Binet reflétait principalement les capacités verbales, tandis que le test de Wechsler reflétait également les capacités non verbales. Le Stanford-Binet a également été révisé à plusieurs reprises et est maintenant similaire au Wechsler sous plusieurs aspects, mais le Wechsler continue d'être le test le plus populaire aux États-Unis. [29]

Les tests de QI et le mouvement eugéniste aux États-Unis Modifier

L'eugénisme, un ensemble de croyances et de pratiques visant à améliorer la qualité génétique de la population humaine en excluant les personnes et les groupes jugés inférieurs et en favorisant ceux jugés supérieurs, [39] [40] [41] a joué un rôle important dans la l'histoire et la culture des États-Unis pendant l'ère progressiste, de la fin du XIXe siècle jusqu'à l'implication des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. [42] [43]

Le mouvement eugéniste américain était enraciné dans les idées déterministes biologiques du scientifique britannique Sir Francis Galton. En 1883, Galton a utilisé pour la première fois le mot eugénisme pour décrire l'amélioration biologique des gènes humains et le concept d'être « bien né ». [44] [45] Il croyait que les différences dans les capacités d'une personne étaient acquises principalement par la génétique et que l'eugénisme pouvait être mis en œuvre par la reproduction sélective afin que la race humaine s'améliore dans sa qualité globale, permettant ainsi aux humains de diriger leur propre évolution . [46]

Goddard était un eugéniste. En 1908, il publie sa propre version, Le test de capacité intellectuelle de Binet et Simon, et a cordialement promu le test. Il étendit rapidement l'utilisation de l'échelle aux écoles publiques (1913), à l'immigration (Ellis Island, 1914) et à un tribunal (1914). [47]

Contrairement à Galton, qui a promu l'eugénisme par le biais de la reproduction sélective pour les traits positifs, Goddard s'est associé au mouvement eugénique américain pour éliminer les traits « indésirables ». [48] ​​Goddard a utilisé le terme « faible d'esprit » pour désigner les personnes qui n'ont pas bien réussi le test. Il a fait valoir que la "faiblesse d'esprit" était causée par l'hérédité et que les personnes faibles d'esprit devraient donc être empêchées d'accoucher, soit par l'isolement institutionnel, soit par des chirurgies de stérilisation. [47] Au début, la stérilisation ciblait les personnes handicapées, mais a ensuite été étendue aux pauvres. Le test d'intelligence de Goddard a été approuvé par les eugénistes pour faire pression en faveur de lois sur la stérilisation forcée. Différents États ont adopté les lois de stérilisation à des rythmes différents. Ces lois, dont la constitutionnalité a été confirmée par la Cour suprême dans sa décision Buck v. Bell de 1927, ont forcé plus de 64 000 personnes à subir la stérilisation aux États-Unis. [49]

Le programme de stérilisation de la Californie était si efficace que les nazis se sont tournés vers le gouvernement pour obtenir des conseils sur la façon d'empêcher la naissance des « inaptes ». [50] Alors que le mouvement eugéniste américain a perdu une grande partie de son élan dans les années 1940 en raison des horreurs de l'Allemagne nazie, les partisans de l'eugénisme (dont le généticien nazi Otmar Freiherr von Verschuer) ont continué à travailler et à promouvoir leurs idées aux États-Unis. [50] Au cours des décennies suivantes, certains principes eugéniques ont fait une résurgence en tant que moyen volontaire de reproduction sélective, certains les appelant "nouvel eugénisme". [51] Alors qu'il devient possible de tester et de corréler les gènes avec le QI (et ses mandataires), [52] les éthiciens et les sociétés de tests génétiques embryonnaires tentent de comprendre les façons dont la technologie peut être déployée de manière éthique. [53]

Théorie de Cattell-Horn-Carroll Modifier

Raymond Cattell (1941) a proposé deux types de capacités cognitives dans une révision du concept d'intelligence générale de Spearman.L'intelligence fluide (Gf) a été émise comme la capacité de résoudre de nouveaux problèmes en utilisant le raisonnement, et l'intelligence cristallisée (Gc) a été émise comme une capacité basée sur la connaissance qui dépendait beaucoup de l'éducation et de l'expérience. De plus, l'intelligence fluide a été supposée décliner avec l'âge, tandis que l'intelligence cristallisée était largement résistante aux effets du vieillissement. La théorie a été presque oubliée, mais a été reprise par son étudiant John L. Horn (1966) qui a fait valoir plus tard que Gf et Gc n'étaient que deux parmi plusieurs facteurs, et qui a finalement identifié neuf ou dix capacités générales. La théorie a continué à être appelée théorie Gf-Gc. [29]

John B. Carroll (1993), après une réanalyse complète des données antérieures, a proposé la théorie des trois strates, qui est un modèle hiérarchique à trois niveaux. La strate inférieure se compose de capacités étroites qui sont hautement spécialisées (par exemple, induction, capacité d'orthographe). La deuxième strate est constituée de compétences générales. Carroll a identifié huit capacités de deuxième strate. Carroll a accepté le concept d'intelligence générale de Spearman, pour la plupart, comme une représentation de la troisième strate supérieure. [54] [55]

En 1999, une fusion de la théorie Gf-Gc de Cattell et Horn avec la théorie des trois strates de Carroll a conduit à la théorie Cattell-Horn-Carroll (théorie CHC), avec g en haut de la hiérarchie, dix capacités générales en dessous, et subdivisées en soixante-dix capacités étroites sur la troisième strate. La théorie du CHC a grandement influencé de nombreux tests de QI actuels. [29]

Les tests modernes ne mesurent pas nécessairement toutes ces capacités générales. Par exemple, connaissances quantitatives et capacité de lecture et d'écriture peuvent être considérés comme des mesures de la réussite scolaire et non du QI. [29] Vitesse de décision peut être difficile à mesurer sans équipement spécial. g était auparavant souvent subdivisé en seulement Gf et Gc, qui correspondaient aux sous-tests non verbaux ou de performance et aux sous-tests verbaux des versions antérieures du populaire test de QI de Wechsler. Des recherches plus récentes ont montré que la situation est plus complexe. [29] Les tests de QI complets modernes ne s'arrêtent pas à rapporter un seul score de QI. Bien qu'ils donnent toujours un score global, ils donnent désormais également des scores pour bon nombre de ces capacités plus restreintes, identifiant les forces et les faiblesses particulières d'un individu. [29]

Autres théories Modifier

Une alternative aux tests de QI standard, destinés à tester le développement proximal des enfants, trouve son origine dans les écrits du psychologue Lev Vygotsky (1896-1934) au cours des deux dernières années de sa vie. [56] [57] Selon Vygotsky, le niveau maximal de complexité et de difficulté des problèmes qu'un enfant est capable de résoudre sous une certaine direction indique son niveau de développement potentiel. La différence entre ce niveau de potentiel et le niveau inférieur de performance non assistée indique la zone de développement proximal de l'enfant. [58] La combinaison des deux indices - le niveau de développement réel et la zone de développement proximal - selon Vygotsky, fournit un indicateur significativement plus informatif du développement psychologique que l'évaluation du niveau de développement réel seul. [59] [60] Ses idées sur la zone de développement ont ensuite été développées dans un certain nombre de théories et de pratiques psychologiques et éducatives, notamment sous la bannière de l'évaluation dynamique, qui cherche à mesurer le potentiel de développement [61] [62] [63 ] (par exemple, dans les travaux de Reuven Feuerstein et ses associés, [64] qui ont critiqué les tests de QI standard pour leur supposition ou acceptation putative de caractéristiques « fixes et immuables » de l'intelligence ou du fonctionnement cognitif). L'évaluation dynamique a été approfondie dans les travaux d'Ann Brown et de John D. Bransford et dans les théories des intelligences multiples rédigées par Howard Gardner et Robert Sternberg. [65] [66]

Le modèle d'intelligence Structure of Intellect (1967) de J.P. Guilford utilisait trois dimensions qui, une fois combinées, donnaient un total de 120 types d'intelligence. Il était populaire dans les années 1970 et au début des années 1980, mais s'est évanoui en raison à la fois de problèmes pratiques et de critiques théoriques. [29]

Les travaux antérieurs d'Alexander Luria sur les processus neuropsychologiques ont conduit à la théorie PASS (1997). Il a fait valoir qu'un seul facteur général était inadéquat pour les chercheurs et les cliniciens qui travaillaient avec des troubles d'apprentissage, des troubles de l'attention, une déficience intellectuelle et des interventions pour de tels handicaps. Le modèle PASS couvre quatre types de processus (processus de planification, processus d'attention/éveil, traitement simultané et traitement successif). Les processus de planification impliquent la prise de décision, la résolution de problèmes et l'exécution d'activités et nécessitent l'établissement d'objectifs et l'auto-surveillance.

Le processus d'attention/éveil implique de s'occuper de manière sélective d'un stimulus particulier, d'ignorer les distractions et de maintenir la vigilance. Le traitement simultané implique l'intégration de stimuli dans un groupe et nécessite l'observation des relations. Le traitement successif implique l'intégration de stimuli dans un ordre sériel. Les composants de planification et d'attention/éveil proviennent de structures situées dans le lobe frontal, et les processus simultanés et successifs proviennent de structures situées dans la région postérieure du cortex. [67] [68] [69] Il a influencé certains tests de QI récents et a été vu comme un complément à la théorie Cattell-Horn-Carroll décrite ci-dessus. [29]

Il existe une variété de tests de QI administrés individuellement et utilisés dans le monde anglophone. [70] [71] La série de tests de QI individuels les plus couramment utilisés est l'échelle d'intelligence pour adultes de Wechsler (WAIS) pour les adultes et l'échelle d'intelligence de Wechsler pour les enfants (WISC) pour les candidats d'âge scolaire. D'autres tests de QI individuels couramment utilisés (dont certains n'appellent pas leurs scores standard comme des scores de « QI ») comprennent les versions actuelles des échelles d'intelligence de Stanford-Binet, les tests d'aptitudes cognitives de Woodcock-Johnson, la batterie d'évaluation de Kaufman pour les enfants, le Système d'évaluation cognitive et échelles d'aptitudes différentielles.

Les tests de QI qui mesurent l'intelligence comprennent également :

Les échelles de QI sont généralement mises à l'échelle. [75] [76] [77] [78] [79] Le score brut de l'échantillon de normalisation est généralement (ordre de rang) transformé en une distribution normale avec une moyenne de 100 et un écart-type de 15. [4] Alors qu'un écart-type est de 15 points, et deux DS sont de 30 points, et ainsi de suite, cela n'implique pas que la capacité mentale soit linéairement liée au QI, de sorte que le QI 50 signifie la moitié de la capacité cognitive du QI 100. En particulier, les points de QI ne sont pas des points de pourcentage.

Les scores de QI peuvent différer dans une certaine mesure pour la même personne sur différents tests de QI, de sorte qu'une personne n'appartient pas toujours à la même plage de scores de QI à chaque fois qu'elle est testée. (Données du tableau des scores de QI et pseudonymes des élèves adaptés de la description de l'étude de normalisation KABC-II citée dans Kaufman (2009). [80] [81] )
Élève KABC-II WISC-III WJ-III
UNE 90 95 111
B 125 110 105
C 100 93 101
116 127 118
E 93 105 93
F 106 105 105
g 95 100 90
H 112 113 103
je 104 96 97
J 101 99 86
K 81 78 75
L 116 124 102

Fiabilité Modifier

Les psychométriciens considèrent généralement les tests de QI comme ayant une fiabilité statistique élevée. [14] [82] La fiabilité représente la cohérence de la mesure d'un test. [83] Un test fiable produit des scores similaires lors de la répétition. [83] Dans l'ensemble, les tests de QI présentent une fiabilité élevée, bien que les candidats puissent avoir des scores variables lorsqu'ils passent le même test à différentes occasions, et peuvent avoir des scores variables lorsqu'ils passent différents tests de QI au même âge. Comme toutes les quantités statistiques, toute estimation particulière du QI a une erreur type associée qui mesure l'incertitude sur l'estimation. Pour les tests modernes, l'intervalle de confiance peut être d'environ 10 points et l'erreur standard de mesure signalée peut être aussi faible que trois points environ. [84] L'erreur type signalée peut être une sous-estimation, car elle ne tient pas compte de toutes les sources d'erreur. [85]

Des influences extérieures telles qu'une faible motivation ou une anxiété élevée peuvent parfois abaisser le score de test de QI d'une personne. [83] Pour les individus ayant des scores très faibles, l'intervalle de confiance à 95% peut être supérieur à 40 points, ce qui complique potentiellement l'exactitude des diagnostics de déficience intellectuelle. [86] De la même manière, les scores de QI élevés sont également significativement moins fiables que ceux proches de la médiane de la population. [87] Les rapports de scores de QI bien supérieurs à 160 sont considérés comme douteux. [88]

Validité comme mesure de l'intelligence Modifier

La fiabilité et la validité sont des concepts très différents. Alors que la fiabilité reflète la reproductibilité, la validité fait référence à l'absence de biais. Un test biaisé ne mesure pas ce qu'il prétend mesurer. [83] Alors que les tests de QI sont généralement considérés comme mesurant certaines formes d'intelligence, ils peuvent ne pas servir de mesure précise des définitions plus larges de l'intelligence humaine, y compris la créativité et l'intelligence sociale. Pour cette raison, le psychologue Wayne Weiten soutient que leur validité de construit doit être soigneusement qualifiée et ne pas être surestimée. [83] Selon Weiten, "les tests de QI sont des mesures valides du type d'intelligence nécessaire pour bien réussir dans le travail académique. Mais si le but est d'évaluer l'intelligence dans un sens plus large, la validité des tests de QI est discutable." [83]

Certains scientifiques ont contesté la valeur du QI en tant que mesure de l'intelligence. Dans La fausse mesure de l'homme (1981, édition augmentée 1996), le biologiste évolutionniste Stephen Jay Gould a comparé les tests de QI à la pratique désormais discréditée de déterminer l'intelligence via la craniométrie, arguant que les deux sont basés sur le sophisme de la réification, "notre tendance à convertir des concepts abstraits en entités". [89] L'argument de Gould a suscité beaucoup de débats, [90] [91] et le livre est répertorié comme l'un des Découvrir le magazine ' s " 25 plus grands livres scientifiques de tous les temps ". [92]

Dans le même ordre d'idées, des critiques tels que Keith Stanovich ne contestent pas la capacité des résultats des tests de QI à prédire certains types de réussite, mais soutiennent que fonder un concept d'intelligence sur les seuls résultats des tests de QI néglige d'autres aspects importants de la capacité mentale. [14] [93] Robert Sternberg, un autre critique important du QI comme principale mesure des capacités cognitives humaines, a soutenu que réduire le concept d'intelligence à la mesure de g ne tient pas pleinement compte des différents types de compétences et de connaissances qui produisent le succès dans la société humaine. [94]

Malgré ces objections, les psychologues cliniciens considèrent généralement les scores de QI comme ayant une validité statistique suffisante pour de nombreuses fins cliniques. [ spécifier ] [29] [95]

Tester le biais ou le fonctionnement différentiel des items

Le fonctionnement différentiel des éléments (DIF), parfois appelé biais de mesure, est un phénomène lorsque des participants de différents groupes (par exemple, sexe, race, handicap) ayant les mêmes capacités latentes donnent des réponses différentes à des questions spécifiques sur le même test de QI. [96] L'analyse DIF mesure ces éléments spécifiques sur un test ainsi que la mesure des capacités latentes des participants sur d'autres questions similaires. Une réponse de groupe différente et cohérente à une question spécifique parmi des types de questions similaires peut indiquer un effet de DIF. Cela ne compte pas comme un fonctionnement différentiel des items si les deux groupes ont une chance également valable de donner des réponses différentes aux mêmes questions. Un tel biais peut être le résultat de la culture, du niveau d'éducation et d'autres facteurs indépendants des caractéristiques du groupe. Le DIF n'est pris en compte que si les candidats de différents groupes avec le même niveau de capacité latente sous-jacent ont une chance différente de donner des réponses spécifiques. [97] Ces questions sont généralement supprimées afin de rendre le test également équitable pour les deux groupes. Les techniques courantes d'analyse du DIF sont les méthodes basées sur la théorie de la réponse aux items (IRT), Mantel-Haenszel et la régression logistique. [97]

Une étude de 2005 a révélé que "la validité différentielle de la prédiction suggère que le test WAIS-R peut contenir des influences culturelles qui réduisent la validité du WAIS-R en tant que mesure de la capacité cognitive des étudiants mexicains-américains", [98] indiquant une corrélation positive plus faible. par rapport aux élèves blancs de l'échantillon. D'autres études récentes ont remis en question l'équité culturelle des tests de QI lorsqu'ils sont utilisés en Afrique du Sud. [99] [100] Les tests d'intelligence standard, tels que le Stanford-Binet, sont souvent inappropriés pour les enfants autistes. une majorité d'enfants autistes sont de faible intelligence. [101]

Effet Flynn Modifier

Depuis le début du 20e siècle, les scores bruts aux tests de QI ont augmenté dans la plupart des régions du monde. [102] [103] [104] Lorsqu'une nouvelle version d'un test de QI est normalisée, la notation standard est définie de sorte que la performance à la médiane de la population donne un score de 100 de QI. Le phénomène d'augmentation de la performance du score brut signifie que si le test- les preneurs sont notés selon une règle de notation standard constante, les résultats des tests de QI ont augmenté à un taux moyen d'environ trois points de QI par décennie. Ce phénomène a été nommé l'effet Flynn dans le livre La courbe en cloche d'après James R. Flynn, l'auteur qui a le plus fait pour attirer l'attention des psychologues sur ce phénomène. [105] [106]

Les chercheurs ont exploré la question de savoir si l'effet Flynn est aussi fort sur les performances de toutes sortes d'items de test de QI, si l'effet peut avoir pris fin dans certains pays développés, s'il existe des différences de sous-groupes sociaux dans l'effet, et quelles sont les causes possibles de l'effet pourrait être. [107] Un manuel de 2011, QI et intelligence humaine, par N. J. Mackintosh, a noté que l'effet Flynn démolit les craintes d'une diminution du QI. Il demande également si cela représente une réelle augmentation de l'intelligence au-delà des scores de QI. [108] Un manuel de psychologie de 2011, rédigé par le professeur Daniel Schacter, psychologue à Harvard, a noté que l'intelligence héritée des humains pourrait diminuer tandis que l'intelligence acquise augmente. [109]

Des recherches ont révélé que l'effet Flynn a ralenti ou inversé son cours dans plusieurs pays occidentaux à partir de la fin du 20e siècle. Le phénomène a été qualifié de effet Flynn négatif. [110] [111] Une étude des dossiers de tests des conscrits militaires norvégiens a révélé que les scores de QI ont diminué pour les générations nées après 1975, et que la nature sous-jacente des tendances à la hausse initiale et à la baisse subséquente semble être environnementale plutôt que génétique. . [111]

Âge Modifier

Le QI peut changer dans une certaine mesure au cours de l'enfance. [112] Dans une étude longitudinale, les scores moyens de QI des tests à 17 et 18 ans étaient corrélés à r = 0,86 avec les scores moyens des tests à cinq, six et sept ans et à r = 0,96 [ plus d'explications nécessaires ] avec les scores moyens des tests à 11, 12 et 13 ans. [14]

Pendant des décennies, les manuels et manuels des praticiens sur les tests de QI ont signalé des baisses de QI avec l'âge après le début de l'âge adulte. Cependant, des chercheurs ultérieurs ont souligné que ce phénomène est lié à l'effet Flynn et est en partie un effet de cohorte plutôt qu'un véritable effet de vieillissement. Diverses études sur le QI et le vieillissement ont été menées depuis que la normalisation de la première échelle d'intelligence de Wechsler a attiré l'attention sur les différences de QI dans différents groupes d'âge d'adultes. Le consensus actuel est que l'intelligence fluide diminue généralement avec l'âge après le début de l'âge adulte, tandis que l'intelligence cristallisée reste intacte. Les effets de cohorte (l'année de naissance des personnes testées) et les effets de pratique (les personnes testées passant la même forme de test de QI plus d'une fois) doivent être contrôlés pour obtenir des données précises. [ inconsistant ] Il n'est pas clair si une intervention sur le mode de vie peut préserver l'intelligence fluide à un âge avancé. [113]

L'âge de pointe exact de l'intelligence fluide ou de l'intelligence cristallisée reste insaisissable. Les études transversales montrent généralement que l'intelligence particulièrement fluide culmine à un âge relativement jeune (souvent au début de l'âge adulte), tandis que les données longitudinales montrent principalement que l'intelligence est stable jusqu'au milieu de l'âge adulte ou plus tard. Par la suite, l'intelligence semble décliner lentement. [114]

Les facteurs environnementaux et génétiques jouent un rôle dans la détermination du QI. Leur importance relative a fait l'objet de nombreuses recherches et débats. [115]

Héritabilité Modifier

Le chiffre général de l'héritabilité du QI, selon un rapport faisant autorité de l'American Psychological Association, est de 0,45 pour les enfants et s'élève à environ 0,75 pour les adolescents et les adultes. [116] [14] Les mesures d'héritabilité dans la petite enfance sont aussi faibles que 0,2, autour de 0,4 au milieu de l'enfance et aussi élevées que 0,9 à l'âge adulte. [117] [118] Une explication proposée est que les personnes avec des gènes différents ont tendance à renforcer les effets de ces gènes, par exemple en recherchant des environnements différents. [14] [119]

Environnement familial partagé Modifier

Les membres de la famille ont des aspects de l'environnement en commun (par exemple, les caractéristiques de la maison). Cet environnement familial partagé représente 0,25 à 0,35 de la variation du QI pendant l'enfance. À la fin de l'adolescence, il est assez faible (zéro dans certaines études). L'effet pour plusieurs autres traits psychologiques est similaire. Ces études n'ont pas examiné les effets des environnements extrêmes, comme dans les familles violentes. [14] [120] [121] [122]

Milieu familial non partagé et milieu hors famille Modifier

Bien que les parents traitent leurs enfants différemment, une telle différence de traitement n'explique qu'une petite partie de l'influence environnementale non partagée. Une suggestion est que les enfants réagissent différemment au même environnement en raison de gènes différents. Les influences les plus probables peuvent être l'impact des pairs et d'autres expériences en dehors de la famille. [14] [121]

Gènes individuels Modifier

On pense qu'une très grande proportion des plus de 17 000 gènes humains ont un effet sur le développement et la fonctionnalité du cerveau. [123] Alors qu'un certain nombre de gènes individuels ont été signalés comme étant associés au QI, aucun n'a un effet puissant. Deary et ses collègues (2009) ont rapporté qu'aucune découverte d'un effet puissant d'un seul gène sur le QI n'a été répliquée. [124] Les découvertes récentes d'associations de gènes avec des différences intellectuelles normalement variables chez les adultes et les enfants continuent de montrer des effets faibles pour un gène. [125] [126]

Interaction gène-environnement Modifier

David Rowe a signalé une interaction des effets génétiques avec le statut socioéconomique, de sorte que l'héritabilité était élevée dans les familles à SSE élevé, mais beaucoup plus faible dans les familles à faible SSE. [127] Aux États-Unis, cela a été reproduit chez les nourrissons, [128] les enfants, [129] les adolescents, [130] et les adultes. [131] En dehors des États-Unis, les études ne montrent aucun lien entre l'héritabilité et le SSE. [132] Certains effets peuvent même inverser le signe en dehors des États-Unis. [132] [133]

Dickens et Flynn (2001) ont soutenu que les gènes d'un QI élevé initient un cycle de rétroaction qui façonne l'environnement, les effets génétiques incitant les enfants brillants à rechercher des environnements plus stimulants qui augmentent ensuite leur QI.Dans le modèle de Dickens, les effets de l'environnement sont modélisés comme se dégradant au fil du temps. Dans ce modèle, l'effet Flynn s'explique par une augmentation de la stimulation environnementale indépendante de sa recherche par les individus. Les auteurs suggèrent que les programmes visant à augmenter le QI seraient plus susceptibles de produire des gains de QI à long terme s'ils augmentaient durablement la volonté des enfants de rechercher des expériences exigeantes sur le plan cognitif. [134] [135]

En général, les interventions éducatives, comme celles décrites ci-dessous, ont montré des effets à court terme sur le QI, mais le suivi à long terme fait souvent défaut. Par exemple, aux États-Unis, de très grands programmes d'intervention tels que le programme Head Start n'ont pas produit de gains durables dans les scores de QI. Même lorsque les élèves améliorent leurs scores aux tests standardisés, ils n'améliorent pas toujours leurs capacités cognitives, telles que la mémoire, l'attention et la vitesse. [136] Des projets plus intensifs, mais beaucoup plus petits, comme le projet Abecedarian, ont signalé des effets durables, souvent sur les variables du statut socioéconomique, plutôt que sur le QI. [14]

Des études récentes ont montré que l'entraînement à l'utilisation de sa mémoire de travail peut augmenter le QI. Une étude sur de jeunes adultes publiée en avril 2008 par une équipe des universités du Michigan et de Berne soutient la possibilité du transfert de l'intelligence fluide à partir d'un entraînement de mémoire de travail spécialement conçu. [137] Des recherches supplémentaires seront nécessaires pour déterminer la nature, l'étendue et la durée du transfert proposé. Entre autres questions, il reste à voir si les résultats s'étendent à d'autres types de tests d'intelligence fluide que le test matriciel utilisé dans l'étude, et si oui, si, après la formation, les mesures d'intelligence fluide conservent leur corrélation avec la réussite scolaire et professionnelle ou si la valeur de l'intelligence fluide pour prédire les performances sur d'autres tâches change. Il est également difficile de savoir si la formation est durable pendant de longues périodes de temps. [138]

La formation musicale dans l'enfance est en corrélation avec un QI supérieur à la moyenne. [139] [140] Cependant, une étude de 10 500 jumeaux n'a trouvé aucun effet sur le QI, suggérant que la corrélation était causée par des facteurs de confusion génétique. [141] Une méta-analyse a conclu que "la formation musicale n'améliore pas de manière fiable les compétences cognitives ou académiques des enfants et des jeunes adolescents, et que les résultats positifs précédents étaient probablement dus à des variables confusionnelles". [142]

On pense généralement qu'écouter de la musique classique augmente le QI. Cependant, plusieurs tentatives de réplication (par exemple [143] ) ont montré qu'il s'agit au mieux d'un effet à court terme (ne dépassant pas 10 à 15 minutes) et n'est pas lié à l'augmentation du QI. [144]

Plusieurs facteurs neurophysiologiques ont été corrélés avec l'intelligence chez l'homme, notamment le rapport entre le poids du cerveau et le poids corporel et la taille, la forme et le niveau d'activité des différentes parties du cerveau. Les caractéristiques spécifiques qui peuvent affecter le QI incluent la taille et la forme des lobes frontaux, la quantité de sang et d'activité chimique dans les lobes frontaux, la quantité totale de matière grise dans le cerveau, l'épaisseur globale du cortex et le taux métabolique du glucose. . [145]

La santé est importante pour comprendre les différences dans les résultats des tests de QI et d'autres mesures de la capacité cognitive. Plusieurs facteurs peuvent entraîner des troubles cognitifs importants, en particulier s'ils surviennent pendant la grossesse et l'enfance lorsque le cerveau se développe et que la barrière hémato-encéphalique est moins efficace. Une telle déficience peut parfois être permanente, ou parfois être partiellement ou totalement compensée par une croissance ultérieure. [ citation requise ]

Depuis environ 2010, des chercheurs tels qu'Eppig, Hassel et MacKenzie ont trouvé un lien très étroit et cohérent entre les scores de QI et les maladies infectieuses, en particulier dans les populations de nourrissons et d'enfants d'âge préscolaire et les mères de ces enfants. [146] Ils ont postulé que la lutte contre les maladies infectieuses met à rude épreuve le métabolisme de l'enfant et empêche le développement complet du cerveau. Hassel a postulé que c'est de loin le facteur le plus important dans la détermination du QI de la population. Cependant, ils ont également constaté que des facteurs ultérieurs tels qu'une bonne nutrition et une scolarisation régulière de qualité peuvent compenser dans une certaine mesure les effets négatifs précoces.

Les pays développés ont mis en œuvre plusieurs politiques de santé concernant les nutriments et les toxines connus pour influencer la fonction cognitive. Il s'agit notamment des lois exigeant l'enrichissement de certains produits alimentaires et des lois établissant des niveaux sûrs de polluants (par exemple, le plomb, le mercure et les organochlorés). Les améliorations de la nutrition et des politiques publiques en général ont été impliquées dans l'augmentation du QI dans le monde. [147]

L'épidémiologie cognitive est un domaine de recherche qui examine les associations entre les résultats des tests d'intelligence et la santé. Les chercheurs dans le domaine soutiennent que l'intelligence mesurée à un âge précoce est un prédicteur important des différences ultérieures de santé et de mortalité.

Performance scolaire Modifier

Le rapport de l'American Psychological Association Intelligence : connus et inconnus déclare que partout où il a été étudié, les enfants ayant des scores élevés aux tests d'intelligence ont tendance à apprendre plus de ce qui est enseigné à l'école que leurs pairs les moins bien notés. La corrélation entre les scores de QI et les notes est d'environ 0,50. Cela signifie que la variance expliquée est de 25 %. L'obtention de bonnes notes dépend de nombreux facteurs autres que le QI, tels que « la persévérance, l'intérêt pour l'école et la volonté d'étudier » (p. 81). [14]

Il a été constaté que la corrélation des scores de QI avec les performances scolaires dépend de la mesure du QI utilisée. Pour les étudiants de premier cycle, le QI verbal tel que mesuré par WAIS-R s'est avéré être en corrélation significative (0,53) avec la moyenne pondérée cumulative (MPC) des 60 dernières heures (crédits). En revanche, la corrélation Performance IQ avec le même GPA n'était que de 0,22 dans la même étude. [148]

Certaines mesures de l'aptitude scolaire sont fortement corrélées avec les tests de QI - par exemple, Frey & Detterman (2004) ont rapporté une corrélation de 0,82 entre g (facteur d'intelligence générale) et les scores SAT [149] une autre recherche a trouvé une corrélation de 0,81 entre g et les scores GCSE, avec la variance expliquée allant « de 58,6 % en mathématiques et 48 % en anglais à 18,1 % en art et design ». [150]

Performance au travail Modifier

Selon Schmidt et Hunter, "pour embaucher des employés sans expérience préalable dans le travail, le prédicteur le plus valable de la performance future est la capacité mentale générale". [19] La validité du QI en tant que prédicteur du rendement au travail est supérieure à zéro pour tous les travaux étudiés à ce jour, mais varie selon le type d'emploi et selon les différentes études, allant de 0,2 à 0,6. [151] Les corrélations étaient plus élevées lorsque le manque de fiabilité des méthodes de mesure était contrôlé. [14] Alors que le QI est plus fortement corrélé au raisonnement et moins à la fonction motrice, [152] les scores des tests de QI prédisent les notes de performance dans toutes les professions. [19] Cela dit, pour les activités hautement qualifiées (recherche, gestion), les faibles scores de QI sont plus susceptibles d'être un obstacle à une performance adéquate, alors que pour les activités peu qualifiées, la force athlétique (force manuelle, vitesse, endurance et coordination) est plus susceptibles d'influencer les performances. [19] L'opinion dominante parmi les universitaires est que c'est en grande partie grâce à l'acquisition plus rapide de connaissances pertinentes pour le travail qu'un QI plus élevé médie le rendement au travail. Ce point de vue a été contesté par Byington & Felps (2010), qui ont soutenu que « les applications actuelles des tests de réflexion sur le QI permettent aux individus ayant des scores de QI élevés d'avoir un meilleur accès aux ressources de développement, leur permettant d'acquérir des capacités supplémentaires au fil du temps, et finalement mieux faire leur travail." [153]

En établissant une direction causale du lien entre le QI et la performance au travail, des études longitudinales de Watkins et d'autres suggèrent que le QI exerce une influence causale sur la réussite scolaire future, alors que la réussite scolaire n'influence pas substantiellement les futurs scores de QI. [154] Treena Eileen Rohde et Lee Anne Thompson écrivent que la capacité cognitive générale, mais pas les scores de capacité spécifiques, prédisent la réussite scolaire, à l'exception du fait que la vitesse de traitement et la capacité spatiale prédisent les performances en mathématiques SAT au-delà de l'effet de la capacité cognitive générale. [155]

L'armée américaine a des normes d'enrôlement minimales à environ le niveau de QI 85. Il y a eu deux expériences pour abaisser ce chiffre à 80, mais dans les deux cas, ces hommes ne pouvaient pas maîtriser suffisamment le métier de soldat pour justifier leurs coûts. [156]

Revenu Modifier

Il a été suggéré qu'« en termes économiques, il semble que le score de QI mesure quelque chose avec une valeur marginale décroissante » et qu'il « est important d'en avoir assez, mais en avoir beaucoup et beaucoup ne vous achète pas tant que ça ». [157] [158] Cependant, des études longitudinales à grande échelle indiquent qu'une augmentation du QI se traduit par une augmentation des performances à tous les niveaux de QI : c'est-à-dire que la capacité et la performance au travail sont liées de manière monotone à tous les niveaux de QI. [159] [160]

Le lien du QI à la richesse est beaucoup moins fort que celui du QI à la performance au travail. Certaines études indiquent que le QI n'est pas lié à la valeur nette. [161] [162] Le rapport de 1995 de l'American Psychological Association Intelligence : connus et inconnus a déclaré que les scores de QI représentaient environ un quart de la variance du statut social et un sixième de la variance du revenu. Les contrôles statistiques du SSE parental éliminent environ un quart de ce pouvoir prédictif. L'intelligence psychométrique apparaît comme l'un des nombreux facteurs qui influencent les résultats sociaux. [14] Charles Murray (1998) a montré un effet plus substantiel du QI sur le revenu indépendamment de l'origine familiale. [163] Dans une méta-analyse, Strenze (2006) a passé en revue une grande partie de la littérature et a estimé la corrélation entre le QI et le revenu à environ 0,23. [20]

Certaines études affirment que le QI ne représente (explique) qu'un sixième de la variation de revenu, car de nombreuses études sont basées sur de jeunes adultes, dont beaucoup n'ont pas encore atteint leur capacité de gain maximale, ni même leur niveau d'éducation. À la page 568 de Le facteur g, Arthur Jensen dit que bien que la corrélation entre le QI et le revenu soit en moyenne de 0,4 modérée (un sixième ou 16% de la variance), la relation augmente avec l'âge et culmine à l'âge moyen lorsque les gens ont atteint leur potentiel de carrière maximum. Dans le livre, Une question d'intelligence, Daniel Seligman cite une corrélation de revenu QI de 0,5 (25 % de la variance).

Une étude de 2002 [164] a examiné plus en détail l'impact des facteurs non liés au QI sur le revenu et a conclu que l'emplacement, la richesse héritée, la race et la scolarité d'un individu sont des facteurs plus importants pour déterminer le revenu que le QI.

Crime Modifier

Le rapport de 1996 de l'American Psychological Association Intelligence : connus et inconnus a déclaré que la corrélation entre le QI et la criminalité était de -0,2. Cette association est généralement considérée comme petite et susceptible de disparaître ou d'être considérablement réduite après contrôle des covariables appropriées, étant beaucoup plus petite que les corrélats sociologiques typiques. [165] C'était -0,19 entre les scores de QI et le nombre d'infractions juvéniles dans un grand échantillon danois avec classe sociale contrôlée, la corrélation est tombée à -0,17. Une corrélation de 0,20 signifie que la variance expliquée est de 4 %. Les liens de causalité entre la capacité psychométrique et les résultats sociaux peuvent être indirects. Les enfants dont les résultats scolaires sont médiocres peuvent se sentir aliénés. Par conséquent, ils peuvent être plus susceptibles de s'engager dans un comportement délinquant, par rapport à d'autres enfants qui réussissent bien. [14]

Dans son livre Le facteur g (1998), Arthur Jensen a cité des données montrant que, quelle que soit la race, les personnes ayant un QI compris entre 70 et 90 ont des taux de criminalité plus élevés que les personnes ayant un QI inférieur ou supérieur à cette fourchette, la fourchette maximale se situant entre 80 et 90.

Le 2009 Manuel des corrélats de la criminalité a déclaré que les examens ont révélé qu'environ huit points de QI, ou 0,5 ET, séparent les criminels de la population générale, en particulier pour les récidivistes graves. Il a été suggéré que cela reflète simplement que "seuls les imbéciles se font prendre", mais il existe également une relation négative entre le QI et les infractions auto-déclarées. Le fait que les enfants atteints de troubles des conduites aient un QI inférieur à celui de leurs pairs « plaide fortement » en faveur de la théorie. [166]

Une étude de la relation entre le QI au niveau du comté américain et les taux de criminalité au niveau du comté aux États-Unis a révélé qu'un QI moyen plus élevé était très faiblement associé à des niveaux inférieurs de crime contre les biens, de cambriolage, de vol, de vol de véhicule à moteur, de crime violent, de vol qualifié et de délits aggravés. agression. Ces résultats n'ont "pas été confondus par une mesure de désavantage concentré qui capture les effets de la race, de la pauvreté et d'autres désavantages sociaux du comté". [167] Cependant, cette étude est limitée en ce qu'elle a extrapolé les estimations Add Health aux comtés du répondant, et comme l'ensemble de données n'a pas été conçu pour être représentatif au niveau de l'État ou du comté, il peut ne pas être généralisable. [168]

Il a également été démontré que l'effet du QI dépend fortement du statut socio-économique et qu'il ne peut pas être facilement contrôlé, de nombreuses considérations méthodologiques étant en jeu. [169] En effet, il existe des preuves que la petite relation est médiatisée par le bien-être, la toxicomanie et d'autres facteurs de confusion qui interdisent une interprétation causale simple. [170] Une méta-analyse récente a montré que la relation n'est observée que dans les populations à haut risque telles que celles en situation de pauvreté sans effet direct, mais sans aucune interprétation causale. [171] Une étude longitudinale représentative à l'échelle nationale a montré que cette relation est entièrement médiatisée par le rendement scolaire. [172]

Santé et mortalité Modifier

De nombreuses études menées en Écosse ont montré qu'un QI plus élevé au début de la vie est associé à des taux de mortalité et de morbidité plus faibles plus tard dans la vie. [173] [174]

Autres réalisations Modifier

QI combiné adulte moyen associé à des réalisations réelles par divers tests [175] [176]
Accomplissement QI Tester/étudier Année
MD, JD et PhD 125 WAIS-R 1987
Diplômés du Collège 112 KAIT 2000
K-BIT 1992
115 WAIS-R
1-3 ans de collège 104 KAIT
K-BIT
105–110 WAIS-R
Employés de bureau et vendeurs 100–105
Diplômés du secondaire, travailleurs qualifiés (p. ex. électriciens, ébénistes) 100 KAIT
WAIS-R
97 K-BIT
1-3 ans d'école secondaire (achevé 9-11 ans d'école) 94 KAIT
90 K-BIT
95 WAIS-R
Travailleurs semi-qualifiés (par exemple, chauffeurs de camion, ouvriers d'usine) 90–95
Diplômés de l'école primaire (huitième année terminée) 90
Avoir 50/50 chances d'atteindre le lycée 75
QI moyen de divers groupes professionnels : [177]
Accomplissement QI Tester/étudier Année
Professionnel et technique 112
Gestionnaires et administrateurs 104
Employés de bureau, vendeurs, ouvriers qualifiés, artisans et contremaîtres 101
Travailleurs semi-qualifiés (ouvriers, travailleurs des services, y compris les ménages privés) 92
Travailleurs sans compétences 87
Type de travail pouvant être accompli : [175]
Accomplissement QI Tester/étudier Année
Les adultes peuvent récolter des légumes, réparer des meubles 60
Les adultes peuvent faire du travail domestique 50

Il existe des variations considérables au sein de ces catégories et des chevauchements entre elles. Les personnes ayant un QI élevé se retrouvent à tous les niveaux d'éducation et à toutes les catégories professionnelles. La plus grande différence se produit pour les QI faibles avec seulement un diplômé universitaire occasionnel ou un score professionnel inférieur à 90. [29]

Parmi les questions les plus controversées liées à l'étude de l'intelligence est l'observation que les mesures de l'intelligence telles que les scores de QI varient entre les groupes ethniques et raciaux. Bien qu'il y ait peu de débats scientifiques sur la existence de certaines de ces différences, le consensus scientifique actuel nous dit qu'il n'y a aucune preuve d'une composante génétique derrière elles. [178] [179] [180] [181] [182] L'existence de différences de QI entre les sexes reste controversée et dépend largement des tests effectués. [183] ​​[184]

Sexe Modifier

Avec l'avènement du concept de g ou l'intelligence générale, de nombreux chercheurs ont soutenu qu'il n'y a pas de différences sexuelles significatives dans l'intelligence générale, [184] [185] [186] bien que la capacité dans des types particuliers d'intelligence semble varier. [183] ​​[186] Ainsi, alors que certaines batteries de tests montrent une intelligence légèrement supérieure chez les hommes, d'autres montrent une plus grande intelligence chez les femmes. [183] ​​[186] En particulier, des études ont montré que les sujets féminins réussissaient mieux aux tâches liées à la capacité verbale, [184] et que les hommes réussissaient mieux aux tâches liées à la rotation d'objets dans l'espace, souvent classées dans la catégorie des capacités spatiales. [187] Ces différences s'obtiennent, comme l'observe Hunt (2011), « même si les hommes et les femmes sont essentiellement égaux en intelligence générale ».

Certaines recherches indiquent que les avantages masculins sur certains tests cognitifs sont minimisés lorsque l'on tient compte des facteurs socio-économiques. [183] ​​[185] D'autres recherches ont conclu qu'il existe une variabilité légèrement plus importante des scores masculins dans certains domaines par rapport aux scores féminins, ce qui se traduit par un peu plus d'hommes que de femmes dans le haut et le bas de la distribution du QI. [188]

L'existence de différences entre les performances des hommes et des femmes aux tests liés aux mathématiques est contestée, [189] et une méta-analyse axée sur les différences entre les sexes dans les performances en mathématiques a trouvé des performances presque identiques pour les garçons et les filles. [190] Actuellement, la plupart des tests de QI, y compris les batteries populaires telles que le WAIS et le WISC-R, sont construits de manière à ce qu'il n'y ait aucune différence de score globale entre les femmes et les hommes. [14] [191] [192]

Course Modifier

Alors que le concept de « race » est une construction sociale, [193] des discussions sur une prétendue relation entre la race et l'intelligence, ainsi que des allégations de différences génétiques dans l'intelligence selon les lignes raciales, sont apparues à la fois dans la science populaire et dans la recherche universitaire depuis le concept de race a été introduit pour la première fois. Malgré l'énorme quantité de recherches effectuées sur le sujet, aucune preuve scientifique n'a émergé que les scores moyens de QI de différents groupes de population puissent être attribués à des différences génétiques entre ces groupes. [179] De plus en plus de preuves indiquent que des facteurs environnementaux, et non génétiques, expliquent l'écart de QI racial. [182] [194] [195]

Une enquête du groupe de travail de 1996 sur le renseignement parrainée par l'American Psychological Association a conclu qu'il existait des variations significatives du QI d'une race à l'autre. [14] Cependant, une analyse systématique de William Dickens et James Flynn (2006) a montré que l'écart entre les Américains noirs et blancs s'était considérablement réduit au cours de la période entre 1972 et 2002, suggérant que, selon leurs termes, la « constance des Noirs -L'écart de QI blanc est un mythe." [196]

Le problème de la détermination des causes sous-jacentes à la variation raciale a été longuement discuté comme une question classique de « nature contre culture », par exemple par Alan S. Kaufman [197] et Nathan Brody. [198] Des chercheurs tels que le statisticien Bernie Devlin ont soutenu qu'il n'y a pas suffisamment de données pour conclure que l'écart noir-blanc est dû à des influences génétiques.[199] Dickens et Flynn ont soutenu plus positivement que leurs résultats réfutent la possibilité d'une origine génétique, concluant que "l'environnement a été responsable" des différences observées. [196] Un article de synthèse publié en 2012 par d'éminents spécialistes de l'intelligence humaine est parvenu à une conclusion similaire, après avoir examiné la littérature de recherche antérieure, que les différences de QI entre les groupes sont mieux comprises comme étant d'origine environnementale. [200] Plus récemment, le généticien et neuroscientifique Kevin Mitchell a soutenu, sur la base des principes de base de la génétique des populations, que « les différences génétiques systématiques d'intelligence entre de grandes populations anciennes » sont « intrinsèquement et profondément invraisemblables ». [201]

Les effets de la menace stéréotypée ont été proposés comme explication des différences de performance aux tests de QI entre les groupes raciaux, [202] [203] tout comme les problèmes liés à la différence culturelle et à l'accès à l'éducation. [204] [205]

Aux États-Unis, certaines politiques publiques et lois concernant le service militaire, [206] [207] l'éducation, les avantages publics, [208] la peine capitale, [104] et l'emploi intègrent le QI d'un individu dans leurs décisions. Cependant, dans l'affaire Griggs v. Duke Power Co. en 1971, dans le but de minimiser les pratiques d'emploi qui avaient un impact disparate sur les minorités raciales, la Cour suprême des États-Unis a interdit l'utilisation de tests de QI dans l'emploi, sauf lorsqu'ils sont liés à la performance au travail via un Analyse de travail. À l'international, certaines politiques publiques, comme l'amélioration de la nutrition et l'interdiction des neurotoxines, ont pour objectif d'augmenter ou de prévenir une baisse de l'intelligence.

Un diagnostic de déficience intellectuelle est en partie basé sur les résultats des tests de QI. Le fonctionnement intellectuel limite est une catégorisation où une personne a des capacités cognitives inférieures à la moyenne (un QI de 71 à 85), mais le déficit n'est pas aussi grave que la déficience intellectuelle (70 ou moins).

Au Royaume-Uni, l'examen onze plus qui intégrait un test d'intelligence est utilisé depuis 1945 pour décider, à onze ans, dans quel type d'école un enfant doit aller. Ils ont été beaucoup moins utilisés depuis l'introduction généralisée des écoles polyvalentes.

La classification de QI est la pratique utilisée par les éditeurs de tests de QI pour désigner les plages de scores de QI dans diverses catégories avec des étiquettes telles que "supérieur" ou "moyen". [176] La classification du QI a été précédée historiquement par des tentatives de classer les êtres humains par capacité générale sur la base d'autres formes d'observation comportementale. Ces autres formes d'observation comportementale sont toujours importantes pour valider les classifications basées sur les tests de QI.

Il existe des organisations sociales, certaines internationales, qui limitent l'adhésion aux personnes qui ont des scores aussi élevés ou supérieurs au 98e centile (2 écarts types au-dessus de la moyenne) à certains tests de QI ou équivalent. Mensa International est peut-être le plus connu d'entre eux. La société la plus élevée au 99,9e centile (3 écarts-types au-dessus de la moyenne) est la Triple Nine Society.


Liste de tous les avions de sport légers spéciaux

Special Light-Sport Aircraft, ou SLSA, sont des avions légers fabriqués à 100 % en usine qui peuvent être utilisés commercialement pour l'instruction et la location. Ces avions sont acceptés par la FAA une fois que le constructeur a démontré sa conformité aux normes consensuelles de l'industrie et prouvé qu'il dispose de contrôles de fabrication appropriés.

Depuis les premières approbations SLSA en avril 2005, l'industrie LSA a obtenu l'approbation de la FAA pour plus de 150 modèles d'avions. ByDanJohnson.com est heureux de répertorier tous ces modèles dans l'ordre dans lequel ils ont été approuvés pour un certificat de navigabilité LSA.

Comment fonctionne la liste SLSA … et comment vous pouvez aider

Si vous connaissez un avion approuvé qui ne figure pas sur cette liste, envoyez-nous un e-mail et informez-nous-en.

Tenez-vous au courant de toutes ces nouvelles approbations en revenant fréquemment sur cette page. Le SLSA le plus récent accepté par la FAA apparaît en haut (vue par défaut). Cliquez sur l'en-tête No. pour voir quel avion a reçu la certification en premier.

Triez la liste pour trouver ce que vous voulez. Réorganisez la liste en cliquant sur les flèches haut et bas à côté de chaque en-tête de colonne pour le numéro de commande de certification (n°), le modèle d'avion, le fabricant ou l'importateur.

La colonne “Type” utilise ces abréviations : FW = Aile fixe • FA = Amphibien à voilure fixe • WS = Changement de poids • PP = Parachute motorisé • GL = Planeur / Motoplaneur


Relations diplomatiques[modifier | modifier la source]

Dans l'ensemble, l'Alliance des Systèmes entretient de bonnes relations avec les Républiques Asari et l'Union Salarienne, et elle entretient une relation froide, mais relativement amicale, avec la Hiérarchie Turian, bien que l'animosité à propos de la Guerre du Premier Contact et de l'occupation du Shanxi demeure. Les Krogans fracturés s'associent rarement à l'Alliance, et il y a peu ou pas de dialogue avec les Quariens et leur Flottille, bien qu'ils ne soient pas en mauvais termes. En raison de la colonisation terrestre de la Traverse et de la Verge Skyllienne, les humains restent les rivaux naturels des Batariens. Pratiquement, l'Alliance n'a pas d'autres alliés.

En 2165, l'Alliance obtint une ambassade sur la Citadelle, élisant Anita Goyle comme première ambassadrice humaine. L'Alliance souhaite un plus grand rôle dans la politique galactique, de préférence même un siège au Conseil. S'ils obtiennent un siège, ils peuvent utiliser les ressources et la force politique du Conseil pour protéger leurs colonies et leurs intérêts, tout en étant reconnus comme l'une des races les plus âgées de l'espace Citadelle. La galaxie sait que ce n'est qu'une question de temps avant que l'Alliance n'ait son mot à dire, mais les ambassadeurs pensent que cela devrait arriver le plus tôt possible. En 2183, l'Alliance a obtenu son premier Spectre humain, le Commandant Shepard, rapprochant l'Alliance du Conseil.

Malgré le bilan diplomatique relativement sans tache de la Terre, l'Alliance est toujours redoutée par de nombreux extraterrestres, car ils pensent que l'Alliance s'étend trop rapidement. L'Alliance suscite également une certaine méfiance de la part des humains. Cela n'a été pris au sérieux que lorsque la guerre du premier contact a prouvé à quel point l'humanité avait besoin de l'Alliance, comme le souligne le docteur Chakwas, l'Alliance est désormais essentielle à la colonisation et à l'expansion humaines dans la traversée de l'Attican.

Actuellement, les dissidents humains les plus notables de l'Alliance sont des partisans de Terra Firma, un parti politique qui s'oppose à l'intégration croissante de l'humanité dans la communauté galactique. Terra Firma pense que l'humanité doit rester seule si elle veut rester forte. La fête a suscité beaucoup d'attention négative de la part des humains et des extraterrestres. L'Homme illusoire, quant à lui, croit que l'humanité devrait avoir l'ascendant sur toutes les autres races. Pour lui, l'Alliance n'est rien d'autre que de faibles conformistes agenouillés devant le Conseil. L'Alliance est aussi parfois critiquée par les colons pour ses tactiques défensives (voir ci-dessus). Le fait que les garnisons coloniales soient destinées à la reconnaissance plutôt qu'à la défense signifie qu'en cas de problème, la cavalerie n'arrive souvent qu'une fois les dégâts causés.

L'Alliance est ouverte à aider les biotiques à s'intégrer dans la société humaine normale, en se félicitant en particulier de leur enrôlement dans l'armée. Ils financent maintenant le projet Ascension, un programme de formation en biotique de deuxième génération, pour apaiser les craintes du public qu'ils créent des supersoldats. Cependant, certains biotiques, en particulier les L2 ayant de graves problèmes de santé, s'opposent à l'Alliance, pensant qu'elle est responsable de leurs souffrances en raison des échecs de la recherche biotique initiale parrainée par l'Alliance. La question des réparations L2 a créé davantage de colère et de méfiance.


Pouvoirs et capacités

Pouvoirs

  • Physiologie Kryptonienne: La structure cellulaire kryptonienne est beaucoup plus dense, résistante et biologiquement plus efficace que le tissu humain. Ils ne possèdent pas de niveaux de force surhumains malgré leur capacité cellulaire améliorée sans leur structure cellulaire chargée de jaune énergie solaire. Sans une telle charge, leurs capacités physiques sont identiques à celles d'un humain de sa taille et de son poids qui pratique une activité physique régulière. En tant qu'extraterrestres, ils possèdent plusieurs organes dont les fonctions ne sont pas encore divulguées ou comprises, mais on pense qu'ils font partie ou sont la source de leur champ de force bio-matrice et de leur aura de récupération. Les corps des Kryptoniens stockent également activement de l'énergie dans leur matrice biocellulaire en tant que modèle énergétique lié au champ électromagnétique de leur corps. Cette énergie alimente la plupart de leurs capacités électromagnétiques telles que le vol, la vision thermique et d'autres capacités basées sur la « vue », tout en complétant leurs capacités physiques à des niveaux surhumains.
    • Absorption du rayonnement solaire: En tant que Kryptoniens, leurs cellules fonctionnent comme une super batterie, hypermétabolisant des longueurs d'onde spécifiques de rayonnement comme carburant pour permettre des fonctions vivantes et/ou des capacités surhumaines. Différentes longueurs d'onde de rayonnement ont des effets différents sur la physiologie et le bien-être kryptoniens, mais leurs cellules ne peuvent pas absorber ou utiliser tous les types de rayonnement. La longueur d'onde du soleil rouge de leur système solaire domestique permet à leur corps de fonctionner au même niveau que celui d'un humain en bonne santé, tandis que le rayonnement solaire de la Terre à la fois brut et filtré à travers l'atmosphère terrestre agit comme un carburant pour activer tous leurs pouvoirs. Chaque fois que les Kryptoniens utilisent l'une de leurs capacités surhumaines, leur corps dépense la lumière solaire absorbée et ils sont capables d'utiliser l'une d'entre elles à divers degrés dans des circonstances contrôlées. Le rayonnement solaire d'une étoile bleue étrangère s'est avéré augmenter leurs capacités connues sous un soleil jaune à un degré plus élevé et a permis des pouvoirs supplémentaires. L'existence et l'exposition constante à des sources de rayonnement « saines » éprouvées ne sont pas nécessaires pour qu'ils vivent et utilisent leurs pouvoirs, mais des périodes prolongées sans y être exposées et/ou sans utiliser leurs pouvoirs les obligeront à se recharger afin de vivre et de continuer à utiliser leurs pouvoirs.
      • Puissance extraordinaire: Les limites exactes de la force des Kryptoniens sont inconnues, mais ils sont capables de soulever bien plus de 100 000 tonnes. Différentes périodes et intensités d'exposition au rayonnement solaire de la Terre peuvent faire fluctuer leur intensité au fil du temps. Les exploits connus des Kryptoniens incluent soulever une énorme pyramide et la faire voler vers Mars sans aucune contrainte et avoir la force nécessaire pour briser les petites planètes. Des niveaux malsains d'exposition élevée à un rayonnement spécifique peuvent dépasser le niveau de force "normal" des Kryptoniens.
      • Invulnérabilité: Leurs corps sont quasiment invulnérables en raison de leur structure cellulaire et anatomique surhumainement dense ainsi que de leur aura bio-électrique rayonnante. Les Kryptoniens sont dans certaines circonstances résistants ou immunisés contre différentes formes et niveaux de lacérations, les traumatismes contondants, les agressions énergétiques, les chutes de grande hauteur, les explosions, le vide froid de l'espace, les toxines et toutes les maladies connues sur Terre. Leur "aura" bio-électrique suralimentée agit comme un "champ de force" invisible rayonnant à quelques millimètres de leur peau. Ils peuvent utiliser volontairement leur aura pour renforcer davantage son pouvoir pour fournir une défense supplémentaire contre certains niveaux d'attaques physiques et énergétiques pendant une période de temps considérablement courte, mais cela peut les mettre en danger si l'exploit tenté s'avère inefficace pour une raison quelconque. Les Kryptoniens utilisent leur aura en l'étendant autour d'une ou de plusieurs personnes ou objets pour permettre leur stabilité structurelle lorsqu'ils les soulèvent ou voyagent avec eux. L'invulnérabilité des Kryptoniens a constamment fluctué au fil des ans. Il a été montré qu'ils survivent à l'explosion d'ogives nucléaires, pénètrent dans le soleil de la Terre et en ressortent indemnes et survivent à l'impact d'un soleil qui explose.
      • Longévité/Immortalité: Les Kryptoniens peuvent vivre presque indéfiniment s'ils résident sous une exposition continue à la lumière solaire de la Terre.
      • Endurance surhumaine: Ils ont la capacité de maintenir des actions physiques continues pendant une période indéfinie. Il est démontré que les Kryptoniens ont une endurance illimitée s'ils sont constamment exposés à la lumière du soleil de la Terre.
      • Voyage en avion: Les Kryptoniens sont capables de voler à des vitesses supersoniques (plus de deux mille miles par seconde) dans une atmosphère planétaire et à des vitesses plus rapides que la lumière dans l'espace. Il est théorisé qu'ils le font en ne se propulsant pas par la force de la volonté, mais en se déplaçant plutôt dans la réalité en déplaçant l'espace-temps afin de simuler le vol. Η]
      • Vitesse surhumaine: Ils sont capables de se déplacer, de réagir, de courir et de voler à des vitesses surhumaines. Bien qu'ils ne soient pas aussi rapides que le Flash sur la planète Terre, les Kryptoniens peuvent voler à des vitesses plus rapides que la lumière et sont considérés comme l'un des êtres les plus rapides de l'univers. Ils peuvent utiliser ce pouvoir pour désarmer leurs adversaires, attraper des balles ou des éclats d'obus et parcourir de vastes distances en quelques secondes.
        • Oscillation moléculaire: Tout comme les speedsters, les Kryptoniens peuvent apprendre à contrôler leur propre mouvement moléculaire afin de se déplacer suffisamment vite pour que leurs molécules passent entre les espaces des atomes.
        • Vision du spectre électromagnétique: Ils peuvent voir dans tout le spectre EM. Les Kryptoniens peuvent voir et identifier la radio/télévision et toutes les fréquences diffusées/transmises, ce qui leur permet d'éviter la détection par les méthodes de surveillance radar ou satellite.
        • Vision Télescopique: La capacité de focaliser leur vision pour voir quelque chose à une grande distance, sans violer les lois de la physique.
        • Vision microscopique: La capacité de voir des objets et des images extrêmement petits jusqu'au niveau subatomique.
        • Vision aux rayons X: La capacité de voir à travers tout sauf le plomb. Puisqu'elle est passive, cette capacité ne générerait pas de rayonnement nocif de la même manière qu'une projection focalisée de rayons X durs.
        • Vision 4D: La capacité sous-jacente à regarder au-delà du voile des réalités afin de voir et d'interagir avec des choses incompréhensibles pour des êtres tridimensionnels comme lui. ⎖]

        Dans certains cas, une mutation rare peut amener une matrice énergétique Kryptonienne à changer radicalement ses pouvoirs et sa physiologie. Soit la transduction de leur anatomie de conversion interne, soit le retraitement de la façon dont ils stockent et métabolisent l'énergie irradiée peuvent entraîner un certain nombre d'effets physiques imprévisibles. ⎟]

        • Matrice énergétique: Les Kryptoniens peuvent être transformés en formes de vie à base d'énergie pure qui n'existent naturellement pas entièrement dans un plan de réalité. ⎠]
          • Forme d'énergie: Les kryptoniens ou ceux alimentés par les énergies kryptoniennes n'ont pas les pouvoirs traditionnels qui viennent avec leurs physiologies solaires améliorées. Pour les transformer en êtres d'énergie de force fondamentale brute, pour un individu qui a subi un tel changement pour maintenir la cohésion physique sous cette forme, il ou elle doit normalement porter une combinaison de confinement. ⎢]
            • Manipulation du spectre électromagnétique: En tant que créature EM, cela permettrait aux kryptoniens convertis d'influencer toutes les formes d'énergie électromagnétique. Octroi de capacités allant du magnétisme, des forces gravitationnelles, du rayonnement et de l'électricité.
              • Voyage éclair: capacité de voyager comme un éclair atterrissant avec une secousse chaque fois qu'il atterrissait.
              • Technopathie: capacité à se connecter à des systèmes électroniques tels que des ordinateurs
              • Téléportation électronique: voyage à travers des systèmes un peu comme le courant électrique.
              • Décalage de la densité: Sous cette forme, les Kryptoniens peuvent réduire leur tangibilité pour devenir immatériel, ce qui leur permet de passer à travers des objets solides ou de l'augmenter jusqu'au point où ils deviennent aussi physiquement admissibles qu'un humain normal.
                • Voyage en avion
                • Modification de la taille: En absorbant suffisamment d'énergie en eux-mêmes, ils peuvent augmenter leur taille et leur masse à des mesures presque incalculables. ⎣]
                • Electro Vision: N'ayant pas la capacité de stocker et de décharger la chaleur focalisée de leurs yeux, les Kryptoniens sous tension peuvent lancer une rafale de faisceaux d'énergie électrostatique qui simulent le chauffage d'une fonte par rayonnement infrarouge. ⎤]
                • Champ solide: Les Kryptoniens énergisés peuvent produire des champs d'énergie solide qui permettent l'interaction physique avec le monde matériel, ils peuvent également apprendre à contrôler la forme et la taille de ce champ pour le rendre plus applicable au combat.
                • Métamorphose: Le contrôle de leurs propres électrons permet à l'individu d'alterner leur forme et leur forme selon l'apparence qu'ils souhaitent. ⎦]
                • Énergie de la lumière noire: Une compétence unique de l'exécuteur kryptonien Preus. Contrairement aux surhommes typiques du krypton, il possédait la capacité unique de générer et d'émettre de l'énergie noire de jais à la fois de ses mains et de ses yeux, qui semblaient fonctionner sur plusieurs longueurs d'onde. ⎨]
                  • Vision de la chaleur noire: Preus peut émettre des explosions optiques à base de chaleur qui sont à la fois de la chaleur et de l'énergie commotionnelle. De plus, sa vision thermique peut même affecter Martian Manhunter même s'il est intangible. ⎩]
                  • Punch énergétique: Une autre compétence utilisée par le Kryptonien xénophobe était sa canalisation de ladite énergie noire à travers ses poings afin d'ajouter une charge explosive à chaque coup de poing atterri. Multipliant leur puissance de frappe. ⎪]
                  • Physiologie altérée: En raison des altérations de leur matrice cellulaire par le rayonnement étranger, les Kryptoniens qui sont rendus incapables de traiter correctement la lumière du soleil jaune peuvent acquérir des capacités entièrement nouvelles en raison d'une mutation génétique. ⎫] Être capable d'utiliser la Kryptonite comme source d'énergie viable pour accentuer leur essence biophysique et simuler des ensembles de puissance de niveau kryptonien. ⎬]
                    • Absorption du rayonnement K: Les cellules chargées de kryptonite peuvent simuler leurs capacités d'origine sous un soleil jaune. Cela vient avec l'inclination mortelle de tuer les gènes sains ainsi que les gènes déviants avec une exposition prolongée cependant. ⎭]
                      • Voyage en avion
                      • Invulnérabilité
                      • Kryptonite Vision
                      • Viseur d'onde de modulation: Il/Elle peut voir les fréquences de transmission innombrables d'EM Field ainsi qu'avec leur vision surhumaine.
                      • Champ cinétique: Chaque coup porté par leurs coups de poing portait une explosion cinétique explosive, provoquant des bosselures, des déformations ou des éclats d'objets lors de l'impact.
                      • Puissance extraordinaire
                      • Vitesse surhumaine: Les Kryptoniens mutants peuvent simuler un facmile de super vitesse grâce à leur physiologie krypto irradiée.

                      Capacités

                      Faiblesses

                      • Vulnérabilité à la magie: La biomatrice des Kryptoniens est leur atout le plus puissant, mais la force de ce champ est aussi sa plus grande faiblesse. Sa perméabilité à certaines longueurs d'onde les rend vulnérables à certains rayonnements, notamment les énergies magiques dont les signatures électromagnétiques chaotiques ou extra-dimensionnelles perturbent ce champ de force. La vulnérabilité des Kryptoniens à la magie varie en fonction des effets spéciaux de la magie. Aucune magie ne semble pouvoir les détruire directement à moins qu'elle ne provienne d'une source semi-divine ou divine. Ils peuvent être blessés et usés par des entités magiques. La magie peut avoir des effets puissants et imprévisibles sur Kryptonian et leurs ennemis magiques se sont souvent avérés être les plus dangereux.
                      • Vulnérabilité au Chi: Lex Luthor et Question ont fait valoir qu'en raison des pouvoirs solaires des Kryptoniens, les forces ésotériques et vitales planétaires pourraient avoir un effet opposé sur eux.Luthor a postulé que des doses concentrées de telles énergies pourraient gravement paralyser un Kryptonien et devenir fatales, et il a tenté d'exploiter cette faiblesse avec la Science Spire, qui a puisé dans les énergies.
                      • Vulnérabilité à la Kryptonite: Depuis la destruction de Krypton, ses restes (rendus radioactifs par l'explosion) se sont répandus dans tout l'univers sous forme de Kryptonite, une substance cristalline dont la longueur d'onde radioactive spécifique est mortelle pour les Kryptoniens natifs de cette réalité. La forme la plus courante de Kryptonite est la Kryptonite verte, et son effet est directement toxique pour eux. La Kryptonite d'autres réalités n'a pas nécessairement les mêmes effets sur tous les Kryptoniens.
                      • Vulnérabilité à l'irradiation variable: Certaines fréquences radiologiques pourraient entraver la capacité physique d'un Kryptonien à exploiter et à faire circuler le rayonnement solaire. Comme ce fut le cas lorsque survivre à une explosion nucléaire a laissé Kal-El physiquement émacié et essayer de guérir grâce à l'énergie solaire lui a causé une agonie. Ou lorsque Vandal Savage a mis en œuvre des tactiques similaires pour affaiblir lui et sa cousine Kara en baignant leurs cellules dans un isotope radioactif spécialisé qui entravait la capacité de leur matrice cellulaire à absorber et à réutiliser la lumière du soleil jaune.
                      • Mener: Les Kryptoniens ne peuvent pas voir à travers le plomb avec leurs pouvoirs de vision.
                      • Dépendance à l'énergie solaire: Leurs capacités finiront par s'affaiblir sans reconstituer leurs réserves d'énergie avec le rayonnement solaire normal (jaune). Lorsqu'il est exposé au même rayonnement solaire rouge que le soleil rouge Rao de Krypton, il fait perdre aux Kryptoniens leurs pouvoirs et leur endurance dans une grande quantité d'exposition jusqu'à ce que l'exposition à la lumière du soleil jaune inverse cet effet. Contre des absorbants d'énergie suffisamment puissants, cette dépendance peut également devenir une faiblesse si les énergies solaires jaunes qui les alimentent sont extraites de leur corps.
                      • Psioniques La plupart des Kryptoniens, quelle que soit leur puissance, sont très vulnérables aux effets psychiques. Tels que la télépathie, la télékinésie, la projection d'illusion et autres. Max Lord a réussi à faire croire à Superman que Batman et Wonder Woman étaient tous les deux Doomsday avec Mind Control, tandis que le clone kryptonien H'el a réussi à effilocher la structure génétique de Superboy en la séparant avec la télékinésie avancée.
                      • Invulnérabilité: La même capacité à être presque impossible à blesser lorsqu'il est exposé à la lumière du soleil de la Terre signifie que lorsqu'ils sont endommagés, l'équipement médical humain est rendu inutile, comme cela a été prouvé lorsqu'il a fallu l'inventivité de Kilowog (Nouvelle Terre) et la vision thermique de Superman pour effectuer une intervention chirurgicale. sur Powergirl.

                      Pas de mort et une vie rehaussée : le futur est-il transhumain ?

                      Les buts du mouvement transhumaniste sont résumés par Mark O'Connell dans son livre être une machine, qui a remporté la semaine dernière le prix Wellcome Book. "C'est leur conviction que nous pouvons et devons éradiquer le vieillissement en tant que cause de décès que nous pouvons et devons utiliser la technologie pour augmenter nos corps et nos esprits que nous pouvons et devons fusionner avec des machines, nous refaisant, enfin, à l'image de notre possèdent des idéaux supérieurs.

                      L'idée d'améliorer technologiquement notre corps n'est pas nouvelle. Mais la mesure dans laquelle les transhumanistes prennent le concept est. Dans le passé, nous fabriquions des appareils tels que des pieds en bois, des appareils auditifs, des lunettes et des fausses dents. À l'avenir, nous pourrions utiliser des implants pour augmenter nos sens afin de pouvoir détecter directement les rayonnements infrarouges ou ultraviolets ou stimuler nos processus cognitifs en nous connectant à des puces mémoire. En fin de compte, en fusionnant l'homme et la machine, la science produira des humains dotés d'une intelligence, d'une force et d'une durée de vie considérablement accrues, une incarnation proche des dieux.

                      Est-ce un objectif souhaitable ? Les défenseurs du transhumanisme croient qu'il y a des récompenses spectaculaires à récolter en dépassant les barrières et les limitations naturelles qui constituent un être humain ordinaire. Mais cela soulèverait une foule de problèmes et de dilemmes éthiques. Comme l'indique le livre d'O'Connell, les ambitions du transhumanisme s'élèvent maintenant dans notre agenda intellectuel. Mais c'est un débat qui ne fait que commencer.

                      Il ne fait aucun doute que l'amélioration humaine devient de plus en plus sophistiquée - comme le démontrera l'exposition The Future Starts Here qui s'ouvre au musée V&A de Londres cette semaine. Les articles exposés comprendront des « vêtements motorisés » fabriqués par la société américaine Seismic. Portées sous des vêtements ordinaires, ces combinaisons imitent la biomécanique du corps humain et donnent aux utilisateurs - généralement des personnes âgées - une force discrète lorsqu'ils se lever d'une chaise ou monter des escaliers, ou rester debout pendant de longues périodes.

                      Dans de nombreux cas, ces avancées technologiques ou médicales sont réalisées pour aider les blessés, les malades ou les personnes âgées, mais sont ensuite adoptées par les personnes en bonne santé ou les jeunes pour améliorer leur mode de vie ou leurs performances. Le médicament érythropoïétine (EPO) augmente la production de globules rouges chez les patients souffrant d'anémie sévère, mais a également été utilisé comme un booster de performance illicite par certains athlètes pour améliorer la capacité de leur circulation sanguine à transporter l'oxygène vers leurs muscles.

                      Et ce n'est que le début, disent les experts. "Nous approchons maintenant du moment où, pour certains types de sports sur piste tels que le sprint de 100 mètres, les athlètes qui courent sur des lames en fibre de carbone pourront surpasser ceux qui courent sur des jambes naturelles", explique Blay Whitby, une intelligence artificielle. expert à l'Université du Sussex.

                      La question est : lorsque la technologie atteindra ce niveau, sera-t-il éthique de permettre aux chirurgiens de remplacer les membres de quelqu'un par des lames en fibre de carbone juste pour qu'ils puissent gagner des médailles d'or ? Whitby est sûr que de nombreux athlètes rechercheront une telle chirurgie. "Cependant, si une telle opération était soumise à un comité d'éthique auquel j'étais impliqué, je n'en aurais rien fait. C'est une idée répugnante - retirer un membre sain pour un gain transitoire.

                      Les scientifiques pensent qu'il viendra un moment où les athlètes avec des lames en carbone seront capables de surpasser leurs rivaux valides. Photographie : Alexandre Loureiro/Getty Images

                      Cependant, tout le monde sur le terrain n'est pas d'accord avec ce point de vue. L'expert en cybernétique Kevin Warwick, de l'Université de Coventry, ne voit aucun problème à approuver le retrait des membres naturels et leur remplacement par des lames artificielles. « Qu'y a-t-il de mal à remplacer des parties imparfaites de votre corps par des parties artificielles qui vous permettront de mieux performer – ou qui pourraient vous permettre de vivre plus longtemps ? » il dit.

                      Warwick est un passionné de cybernétique qui, au fil des ans, s'est fait implanter plusieurs appareils électroniques différents dans son corps. « L'un m'a permis de faire l'expérience d'entrées ultrasonores. Cela m'a donné un sens de chauve-souris, pour ainsi dire. J'ai également interfacé mon système nerveux avec mon ordinateur afin de pouvoir contrôler une main de robot et ressentir ce qu'elle touchait. Je l'ai fait quand j'étais à New York, mais la main était dans un laboratoire en Angleterre.

                      De telles interventions améliorent la condition humaine, insiste Warwick, et indiquent le type de futur que les humains pourraient avoir lorsque la technologie augmente les performances et les sens. Certains pourraient considérer cela comme contraire à l'éthique. Mais même les sceptiques tels que Whitby reconnaissent que les problèmes sont complexes. « Est-il éthique de prendre deux filles de moins de cinq ans et de les entraîner à jouer au tennis tous les jours de leur vie jusqu'à ce qu'elles aient la musculature et les squelettes de champions du monde ? » il demande. De ce point de vue, l'utilisation d'implants ou de médicaments pour atteindre le même objectif ne semble pas si déplorable.

                      Ce dernier point est un enjeu particulier pour ceux qui sont concernés par le mouvement transhumaniste. Ils croient que la technologie moderne offre finalement aux humains la chance de vivre pendant des éons, libérés – comme ils le seraient – ​​des fragilités du corps humain. Les organes défaillants seraient remplacés par des versions de haute technologie plus durables, tout comme les lames en fibre de carbone pourraient remplacer la chair, le sang et les os des membres naturels. Ainsi, nous mettrions fin à la dépendance de l'humanité sur « notre frêle corps humain version 1.0 en un homologue 2.0 beaucoup plus durable et capable », comme l'a dit un groupe.

                      Cependant, la technologie nécessaire pour atteindre ces objectifs repose sur des développements encore non réalisés dans le génie génétique, la nanotechnologie et de nombreuses autres sciences et peut prendre plusieurs décennies pour se concrétiser. En conséquence, de nombreux défenseurs - tels que l'inventeur et entrepreneur américain Ray Kurzweil, le pionnier de la nanotechnologie Eric Drexler et le fondateur et capital-risqueur de PayPal Peter Thiel ont soutenu l'idée de stocker leur corps dans de l'azote liquide et de le conserver cryogéniquement jusqu'à ce que la science médicale ait atteint le stade où ils peuvent être ressuscités et leurs corps ressuscités augmentés et améliorés.

                      Quatre installations cryogéniques de ce type ont maintenant été construites : trois aux États-Unis et une en Russie. La plus importante est l'Alcor Life Extension Foundation en Arizona dont les réfrigérateurs stockent plus de 100 corps (néanmoins appelés « patients » par le personnel) dans l'espoir de leur décongélation ultérieure et de leur résurrection physiologique. C'est "un endroit construit pour abriter les cadavres des optimistes", comme le dit O'Connell dans être une machine.

                      La Fondation Alcor Life Extension où les « patients » sont stockés cryogéniquement dans l’espoir d’une future renaissance. Photographie : Alamy

                      Tout le monde n'est pas convaincu de la faisabilité d'une telle technologie ou de son opportunité. « J'ai été une fois interviewé par un groupe de passionnés de cryonie – basé en Californie – appelé la société pour l'abolition de la mort involontaire », se souvient l'astronome Royal Martin Rees. « Je leur ai dit que je préférais finir mes jours dans un cimetière anglais plutôt que dans un réfrigérateur californien. Ils m'ont ridiculisé en tant que deathiste – vraiment démodé.

                      Pour sa part, Rees pense que ceux qui choisissent de se congeler dans l'espoir d'être finalement décongelés seraient un fardeau pour les générations futures censées prendre soin de ces individus nouvellement décongelés. "On ne sait pas combien de considération ils mériteraient", ajoute Rees.

                      En fin de compte, les adeptes du transhumanisme envisagent un jour où les humains se libéreront de toutes les contraintes corporelles. Kurzweil et ses partisans pensent que ce tournant sera atteint vers l'an 2030, lorsque la biotechnologie permettra une union entre les humains et les ordinateurs et les systèmes d'IA véritablement intelligents. L'esprit humain-machine résultant deviendra libre de parcourir un univers de sa propre création, se téléchargeant à volonté sur un «substrat informatique suffisamment puissant». Nous deviendrons des dieux, ou plus probablement des « enfants vedettes » semblables à celui de la fin de 2001 : L'Odyssée de l'Espace.

                      Ce sont des objectifs lointains et, pour beaucoup de gens, très fantaisistes. Et le fait qu'une grande partie de l'impulsion pour établir de telles formes extrêmes de technologie transhumaine vienne de Californie et de la Silicon Valley n'est pas perdu pour les critiques. Le fondateur de Tesla et de SpaceX, Elon Musk, l'entrepreneur qui veut envoyer la race humaine sur Mars, estime également que pour éviter de devenir redondant face au développement de l'intelligence artificielle, les humains doivent fusionner avec les machines pour améliorer notre propre intellect.

                      C'est une partie du monde où la culture de la jeunesse est suivie avec une intensité fanatique et où le vieillissement est redouté plus que partout ailleurs sur la planète. D'où l'envie irrésistible d'essayer d'utiliser la technologie pour surmonter ses effets.

                      C'est également l'une des régions les plus riches du monde, et beaucoup de ceux qui remettent en question les valeurs du mouvement transhumain avertissent qu'il risque de créer des technologies qui ne feront que creuser des gouffres plus profonds dans une société déjà divisée où seules certaines personnes pourront se permettre de s'améliorer. tandis que beaucoup d'autres sont perdants.


                      "Yeux super symétriques"

                      Le brun est la couleur des yeux la plus courante lors d'un glissement de terrain. Selon Atlas mondial, de 55 à 79 pour cent de la population mondiale aurait les yeux bruns. Le brun est également la couleur des yeux dans le composite de visage féminin idéal dans l'étude de Soloman. Le visage de Natalie Portman présente des yeux sombres en forme d'amande qui mesurent chacun 0,23 de large et une distance de 0,48 du centre des pupilles.

                      Selon L'Oréal Paris, il existe six formes générales d'yeux qu'une personne peut avoir : monolids, ronds, en amande, renversés, renversés et à capuchon. Chacune des six formes a ses propres caractéristiques uniques. Vous ne savez pas si vous avez les yeux en amande ? Selon le site, vos yeux ont cette forme si "vous avez un pli visible au niveau de votre paupière et, contrairement à ceux qui ont des yeux ronds, votre iris touche à la fois le haut et le bas de votre paupière".

                      La société a en outre révélé que les yeux en amande sont – surprise, surprise – « super symétriques ». Lorsque vous accentuez les yeux en amande, vous n'avez pas besoin d'essayer d'ajouter de la symétrie avec le maquillage des yeux et vous pouvez utiliser à la place un "maquillage pour accentuer la forme naturelle de vos yeux".


                      Un RV-3B ? Vraiment?

                      Je n'avais pas prévu de construire un RV-3B. En fait, la ligne de camping-car n'était pas du tout sur mon radar. J'ai un très bel avion à quatre places, raisonnablement rapide et un hangar spacieux pour le garder. Si jamais je devais prendre un autre avion, ce serait un Kolb Xtra ou un Curtiss Junior, pour la visibilité. Et je ne pouvais pas vraiment dire que j'avais besoin de l'un ou l'autre après tout, j'ai vendu un Kolb précisément parce que je ne le pilotais pas.

                      Et en ce qui concerne un projet, j'ai, certes, aimé construire des avions en aluminium, ayant eu la construction d'un comme travail universitaire. Mais là encore, je connaissais bien le travail impliqué.

                      David Paule rive la peau gauche de son RV-3B. Il trouve que la construction est à la fois amusante et stimulante, et il ne s'est pas encore ennuyé.

                      De plus, j'ai vendu mon voilier trimaran rapide en composite. Oui, après avoir navigué pendant une décennie, j'ai abandonné l'océan était trop loin des montagnes du Colorado. Mais le voilier m'a appris quelque chose de pertinent : j'ai préféré les activités hors moteur aux activités avec moteur. La meilleure partie de toute journée sur l'eau était quand j'ai pu éteindre le moteur.

                      Un ami a donc construit un motoplaneur et a commencé à le piloter environ 90 minutes par jour. Il a grimpé pendant environ 15 ou 20 minutes, a coupé ce moteur et s'est envolé. C'est un kit qu'il a construit. Je pourrais en acheter un et m'amuser à arrêter le moteur aussi. Tentant en effet. Mais le souvenir de lui qui construisait ces très longues ailes me faisait encore penser que ce n'était pas pour moi. Les ailes sont de bonnes choses à avoir, bien sûr, mais cet avion en a une longueur excessive, et elles doivent être construites, chaque pied d'entre elles.

                      D'ailleurs, le Curtiss Junior a aussi des ailes apparemment longues. Cela m'a amené à me demander si je pouvais construire un Junior, en gardant la grâce de l'avion et, oui, l'envergure, mais avec une visibilité légèrement meilleure et un moteur plus récent. Non, j'ai décidé, je n'avais pas du tout besoin d'un projet de cette ampleur. Un simple petit kit d'avion à mon âge ferait bien l'affaire.

                      À cette époque, j'ai découvert www.VansAirForce.net, et Paul Dye et Louise Hose discutaient de la construction de leur RV-3B, et cela m'a intéressé à cet avion. À peu près à cette époque également, j'ai fait une démonstration de conduite dans un RV-12 et j'ai été surpris par sa superbe maniabilité et sa visibilité remarquable. Si seulement c'était un taildragger ! Je n'ai qu'une expérience minime des dragueurs de nez et je reste quelque peu méfiant à leur égard, un préjugé infondé de ma part, peut-être.

                      Les gens disent que le RV-3B se comporte bien. Je ne sais pas. Je n'en ai jamais piloté.

                      Les gens ne disent pas que la visibilité est exceptionnelle, et je suis sûr que ce n'est pas le cas. Mais il semblait qu'un grand auvent et de nombreux coussins de siège pourraient améliorer cela de toute façon.

                      Les gens disent que ce qui est bien avec le RV-3B, c'est la qualité de l'expérience sociale, sachant qu'il s'agit d'une monoplace.

                      Les gens ne disent pas que le RV-3B est un avion de l'homme pensant, ce qu'il est très certainement, du moins pendant la construction. Les gens devraient dire ça parce que c'est vrai. Je devrais le savoir parce que j'ai décidé d'en construire un, principalement pour avoir un projet épanouissant, et ça a été ça et bien plus encore. Mes kits ont été livrés en 2012, et j'y suis depuis. Et oui, il aura un gros moteur à temps plein, et il fera ces bruits de moteur forts que je n'apprécie plus.

                      Pour moi, les difficultés inhérentes au RV-3B en ont fait un projet particulièrement attractif. Les peaux n'avaient pas de trous pré-perforés, par exemple, et certaines pièces ne s'adaptaient pas aussi bien qu'elles auraient pu. Mais apparemment, la conception a des caractéristiques de manipulation décentes, et j'attends cela avec impatience.

                      Qu'est-ce que ça fait de construire ? C'est un avion des années 821770, ce qui signifie qu'il n'est pas conçu par ordinateur. Un certain nombre de pièces doivent être peaufinées avant de s'adapter, et les plans, bien que suffisants, ne sont pas toujours bien organisés, complets ou amples. Certains détails sont au mieux obscurs. Mais deux configurations de réservoir de carburant sont incluses et deux conceptions d'ouverture de verrière. L'avion existe depuis assez longtemps pour que ses principales itérations d'amélioration de conception soient terminées : le modèle B avec des réservoirs d'aile et un meilleur longeron étant le principal. Jusqu'à présent, l'assistance des constructeurs d'usine et la disponibilité des pièces de rechange ont été excellentes. J'ai terminé les ailes et la queue et je décortique le fuselage maintenant. Le construire est à la fois amusant et stimulant, et je ne me suis pas encore ennuyé.


                      Croiseur composite Huan T'ai - Histoire

                      Les premières années (1911-1918)Glenn Curtiss a été le premier à toucher l'île du Nord au cours des premières années de l'aéronavale. Il s'est d'abord intéressé à San Diego en participant au meeting aérien de 1910 à Los Angeles. Curtiss avait mené ses expériences d'aviation et ses instructions de vol à Hammondsport, New York, mais les hivers là-bas rendaient impossible le vol toute l'année. Le climat idéal et l'isolement de l'île du Nord ont ainsi attiré Curtiss.

                      Vue aérienne, 1914

                      Cette très ancienne vue aérienne de l'île du Nord a été prise vers 1914. La baie espagnole séparant l'île de Coronado est très évidente. En plus du climat, ce plan d'eau abrité était l'un des leurres pour Curtiss car il offrait un emplacement idéal pour tester ses hydravions expérimentaux. Au début de 1911, Harry Harkness, un riche homme d'affaires de New York, a formé l'Aero Club of San Diego et a parrainé une entreprise aéronautique avec Curtiss. Ensemble, ils ont signé un contrat de location de trois ans, sans frais, avec la Coronado Beach Company pour l'utilisation de l'île du Nord.

                      Harry Harkness Antionettes

                      Harry Harkness a acheté trois monoplans Antoinette de construction française pour lancer le nouveau club Aero de San Diego. Cette photo unique a été prise par Waldo Waterman juste après l'arrivée de Glenn Curtiss sur l'île et montre deux des avions de Harkness ainsi que plusieurs premiers pousseurs Curtiss.

                      Lorsque le Curtiss Aviation Camp a commencé ses activités, le seul bâtiment substantiel disponible pour lui était une ancienne grange à foin qu'il utilisait comme hangar et atelier. La plupart des autres "bâtiments" utilisés par les mécaniciens et les étudiants étaient des "tentes". Sur cette photo, Glenn Curtiss est assis dans le siège du pilote d'un de ses avions devant cette grange.

                      Curtiss, espérant intéresser le ministère de la Guerre aux possibilités offertes par l'aviation, offrit une instruction gratuite dans sa première classe aux officiers de l'armée et de la marine. L'armée envoya trois candidats et la marine en envoya un. On voit ici de la gauche, le lieutenant Theodore Ellyson marine, le capitaine Paul Beck, l'armée Glenn Curtiss le lieutenant G. E. Kelly, l'armée et le lieutenant.John C. Walker, armée.

                      1er aviateur naval, licence avec l'aimable autorisation de la Bibliothèque du Congrès

                      Theodore Gordon Ellyson est devenu l'Aviateur Naval #1. Non seulement il a été le premier officier de marine à suivre une formation au pilotage, mais il a également été le premier officier de marine à effectuer un vol de nuit. Il a fait le premier lancement réussi d'un avion par catapulte, a aidé à préparer le test du premier vol d'hydroaéroplane réussi, a testé le premier hydravion de la Marine - le C-1, et a été le premier officier de marine à être inscrit dans l'aviation nationale Temple de la renommée.Eugene Ely

                      Eugène Ely

                      Le 14 novembre 1910 dans un avion terrestre Curtiss, Eugene Ely (membre de l'équipe d'exposition Curtiss) fut le premier à décoller d'un navire. Le 18 janvier 1911, Ely a effectué le premier atterrissage au monde sur un navire, le cuirassé USS Pennsylvania et le même jour, il a effectué le deuxième décollage d'un navire.

                      Premier vol en hydravion

                      Le 26 janvier 1911, Glenn Curtiss effectua le premier vol en hydravion à North Island dans son « hydroaéroplane ». Après ce vol historique, Curtiss a intensifié ses efforts pour convaincre la Marine d'acheter sa conception.

                      Curtiss était déterminé à prouver que les hydravions pouvaient fonctionner efficacement avec la flotte. Le 17 février 1911, Curtiss fit une démonstration de son modèle D-III depuis la baie de San Diego et atterrit aux côtés de l'USS Pennsylvania. Il a été soulevé à bord par une grue de bateau standard et placé sur le pont. Cette démonstration, ainsi que celle d'Ely, a contribué à montrer à la Marine la faisabilité de l'exploitation d'avions dans la flotte. Peu de temps après, la Marine a annoncé le premier achat d'un avion de la Marine.

                      Premier avion de la marine

                      Le 8 mai 1911, la Marine achète son premier avion, le Curtiss A-1 Triad.

                      Problème de camp

                      Le 15 janvier 1912, Ellyson a mis en place le premier escadron d'aviation du côté nord-est de l'île du Nord, composé de tentes pour le personnel et de trois avions (deux avions Curtiss et un modèle des frères Wright). En moins de quatre mois, tous les avions avaient fait naufrage, ce qui a valu au camp le surnom de "Camp Trouble". L'escadron a fonctionné aux côtés de l'école Curtiss jusqu'au 2 mai 1912, date à laquelle le détachement a été transféré à Annapolis, dans le Maryland. La marine ne reviendra qu'en 1917. Entre-temps, l'armée est intervenue.

                      Le retour de la marine

                      Lorsque la marine est revenue à North Island, l'armée et la marine ont décidé que les opérations sur l'île devaient être séparées. Un compromis a été trouvé qui a permis à la marine de prendre le contrôle du coin nord-est de l'île tandis que l'armée a déménagé à l'extrémité sud-est. Toutes les opérations de vol d'avions terrestres ont eu lieu sur la moitié ouest de l'île. Presque immédiatement, la marine a commencé à planifier et à construire des bâtiments permanents, tandis que l'armée a continué à fonctionner à partir de structures en bois temporaires.

                      Vue aérienne, 1918

                      Cette photographie aérienne composite de l'extrémité nord de l'île a été prise le 5 décembre 1918. La construction du nouveau bâtiment de la Marine a commencé, avec le nouveau bâtiment plus léger que l'air visible au centre.

                      Les premiers bâtiments de la marine sur l'île étaient de construction similaire aux simples structures en bois déjà utilisées par l'armée. Fabriquées dans certains cas avec du bois récupéré de bâtiments militaires démantelés, ces installations étaient destinées à être utilisées uniquement jusqu'à ce que des bâtiments permanents soient prêts. Cette vue de juin 1918 montre une nouvelle caserne enrôlée en voie d'achèvement.

                      Pendant la Première Guerre mondiale, les dirigeables ont joué un rôle essentiel en tant qu'observateurs et patrouilleurs. Après la guerre, la Marine continue de manifester un grand intérêt pour la technologie plus légère que l'air et l'île du Nord est considérée comme un site facultatif pour les activités de dirigeable. Dans cette photographie du 3 février 1919, la construction d'un hangar de dirigeable de plus de 250 pieds de long est presque terminée.

                      Une fois terminé, ce hangar pouvait accueillir tous les dirigeables sauf les plus grands alors en service et était le plus grand bâtiment de l'île du Nord.

                      Curtiss N-9

                      Le Curtiss N-9 était l'un des premiers avions d'entraînement les plus importants de la Marine. Plus de 560 entraîneurs Curtiss N-9 ont été construits, principalement sous licence par la société Burgess. Ce type de la Première Guerre mondiale, bien que très similaire au célèbre JN Jenny, a été conçu dès le départ comme un hydravion d'entraînement pour la Marine. Vu flottant paisiblement sur la baie de San Diego avec un cuirassé à l'ancre en arrière-plan, le N-9 construit par Burgess et affecté à l'unité de réserve de base. Âge d'or (1919-1941)

                      Lieutenant Earl W. Spencer

                      L'activité de l'aviation navale à San Diego s'est accélérée rapidement après la Première Guerre mondiale, les escadrons d'avions de la flotte de combat concentrant leur entraînement sur l'île du Nord. Le 25 septembre 1917, le lieutenant Earl Spencer, de la marine américaine, reçut l'ordre de se présenter à San Diego afin d'établir une base aéronavale permanente à des fins d'entraînement. Le 8 novembre 1917, le lieutenant Spencer devient le commandant de la base aéronavale de l'île du Nord. Spencer resta aux commandes jusqu'en décembre 1919.

                      Construction de la base navale

                      Il s'agit d'une vue artistique du plan de la configuration finale du NAS de San Diego datant d'août 1919. Alors que la plupart des bâtiments permanents présentés étaient terminés et que la configuration resterait inchangée, un seul des trois hangars plus légers que l'air prévus serait être construit.

                      La première phase de construction de la Marine à North Island comprenait la tour du bâtiment administratif et deux hangars d'hydravions au bord de l'eau de Spanish Bight. Cette photographie montre le bâtiment administratif nouvellement achevé pris c. 1925. Bien qu'il y ait une nouvelle tour de contrôle aujourd'hui, ce bâtiment distinctif est toujours utilisé.

                      Vue aérienne de l'île du Nord

                      Pris c. 1925, cette image de l'île du Nord a été marquée pour montrer les frontières entre les zones d'opération de l'armée et de la marine. Au cours des cinq prochaines années, les champs de vol se développeront davantage.

                      USS Shenandoah au NI

                      L'île du Nord a été le théâtre de nombreuses expériences de la Marine avec un plus léger que l'air. Le 10 octobre 1924, le premier dirigeable rigide de la marine, le géant USS Shenandoah, a effectué une visite à San Diego après son vol transcontinental depuis Lakehurst, New Jersey.

                      USS Langley

                      Les progrès des avions et des tactiques ont mis en évidence les années 1920 et le porte-avions est devenu une partie intégrante des opérations de la flotte. En 1919, le Congrès américain a affecté des fonds pour convertir le charbonnier, Jupiter au premier transporteur américain, USS Langley. À la fin de la décennie, deux transporteurs ont été ajoutés à la flotte, le USS Lexingtonet USS Saratoga (tous deux convertis à partir de coques de croiseurs de bataille). USS Langley, CV-1, a été mis en service le 20 mars 1922 et est devenu le premier transporteur américain. Une nouvelle ère pour l'aéronavale a commencé avec l'arrivée du Langley à San Diego le 29 novembre 1924.

                      Les Langley est vu ici le jour de la marine 1929 à son quai à NAS North Island. Parmi les avions visibles sur son pont figurent un UO-1 et un Martin T4M-1 de l'escadron de torpilles VT-1B. Ce dernier visitant peut-être de la USS Lexington, car le Langley n'avait pas d'escadron de torpilles à l'époque.

                      Premier décollage du Langley

                      Un Vought VE-7 a été le premier avion à décoller de l'USS Langley le 17 octobre 1921. On voit sur cette image un groupe de fiers mécaniciens de la Marine souriant pour la caméra derrière un Vought VE-7 au début des années 1920 à NAS San Diégo.

                      L'amiral Joseph Mason Reeves

                      L'amiral Joseph Mason Reeves a joué un rôle déterminant dans le développement de l'aviation de transport. À l'âge de 53 ans, Reeves s'est qualifié en tant qu'observateur d'aviateur naval et est devenu le premier officier portant des ailes à être promu au grade de drapeau. En octobre 1925, Reeves prend le commandement de l'escadron d'avions, la flotte de combat affectée à Langley. À l'époque, le porte-avions était classé comme navire expérimental et était le seul porte-avions de la Marine. Sous son commandement, il a introduit des concepts d'efficacité qui ont transformé les tactiques et la doctrine des porte-avions.

                      Les trois Seahawks

                      La première équipe de démonstration aérienne de la Marine a été formée en 1927, les véritables ancêtres des célèbres Blue Angels d'aujourd'hui. Commandant D.W. Tomlinson a formé les Three Seahawks de North Island avec le soutien de l'amiral Reeves. Cette photographie panoramique a été prise à Los Angeles en septembre 1928, juste avant les courses aériennes nationales. NAS San Diego était le siège principal de l'aviation navale de la côte ouest pendant l'entre-deux-guerres. Sous la direction de l'amiral Reeves, la base a été activement impliquée dans toutes les occasions disponibles pour attirer l'attention du public et faire progresser l'aviation navale aux yeux du public. Le Langley a jeté l'ancre au large de Manhattan Beach, près du site de la course, et les responsables de la marine ont observé le vol depuis son pont. Au centre des pilotes se trouve le contre-amiral Reeves. Le commandant D.W. Tomlinson, dont Curtiss Jenny personnelle apparaît sur la gauche.

                      Premier avion à voilure tournante

                      Le lieutenant Alfred M. Pride a effectué les premiers atterrissages et décollages à voilure tournante de la Marine avec le XOP-1 à bord de l'USS Langley en cours en septembre 1931. Après une courte phase d'essai dans les années 1930, les autogires de Pitcairn ont été exclus du service dans la Marine.

                      USS Ranger

                      L'USS Ranger et l'USS Langley partagent la jetée du NAS de San Diego en 1937. Le Ranger a été le quatrième porte-avions à entrer en service et le premier porte-avions à être construit à partir de la quille en tant que porte-avions. Lancé en 1934, il a été porté à la maison à San Diego jusqu'en 1939. L'USS Langley, après avoir survécu à son utilité en tant que porte-avions, a été modifié en annexe pour hydravions et plus tard coulé par les Japonais dans l'océan Indien, en février 1942.

                      Six hydravions P2Y-1 Consolidated de l'Escadron de patrouille 10, sous le commandement du lieutenant-commandant K. McGinnis, sont vus au-dessus de Point Loma après avoir quitté leur base de l'île du Nord pour San Francisco au début de janvier 1934. Le 10 janvier, ils ont volé sans escale de San Francisco à Pearl Harbor, Hawaï - 2 399 milles en 24 heures 56 minutes, plus rapide que n'importe quel passage précédent et un record pour une formation d'hydravions de classe C. Consolidé PBY Catalina

                      Consolidé PBY Catalina

                      Avec le développement du Catalina, la Marine a effectué de nombreux vols en formation longue distance. La concurrence pour leur part du budget du ministère de la Guerre signifiait attirer l'attention du public américain. Cette photographie montre le VP-11F se préparant pour un tel vol de NAS San Diego à Fleet Air Base Coco Solo dans la zone du canal de Panama en décembre 1938.

                      Vue ici, la rampe d'hydravions très fréquentée du NAS San Diego est dominée par divers modèles des premiers hydravions PBY Catalina en 1938. La préservation de la neutralité étant un objectif majeur à l'époque, la marine avait plus d'avions de patrouille PBY en service que tout autre type. On peut voir sur la photo des avions d'au moins trois escadrons.

                      Vue aérienne, 1939

                      En 1939, l'île du Nord commençait à prendre une forme différente. Le dragage constant du fond avait ajouté plus de 50 acres de terre aux côtés nord et ouest. De nouvelles rampes et cintres pour hydravions ont été construits sur la rive nord pour accueillir la flotte croissante d'avions de patrouille PBY.

                      Laboratoire de radio et de son de la marine américaine (NRSL)

                      Le NRSL a été créé en 1940 pour améliorer les communications à bord des navires opérant en mer et pour étudier les avantages potentiels de deux technologies émergentes : le radar et le sonar. Des pilotes d'intercepteurs de chasse formés à North Island ont utilisé le premier ensemble de radars opérationnels. Le NRSL devint plus tard le Navy Electronics Laboratory (NEL).